Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Traitement de la tuberculose : atteindre 80% de taux de succès - 27/03/2008 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministère de la Santé a célébré, le mardi 25 mars 2008 à Kombissiri dans la province de Bazèga, la 26ème journée mondiale de lutte contre la tuberculose. Les objectifs de la lutte cette année, c'est essentiellement l'augmentation du taux de détection à 57% et celle du taux de succès du traitement à 80%. "Je m'engage contre la tuberculose. Toi aussi, tu peux agir contre la tuberculose. Rejoins-nous dans la lutte". C'est sous ce thème qu'a été célébrée la 26e Journée mondiale de lutte contre la tuberculose à Kombissiri, mardi 25 mars 2008.

Selon le ministre d'Etat, ministre de la Santé, Alain Yoda, la tuberculose demeure un problème de santé publique. En effet a-t-il souligné, 9 millions de nouveaux cas sont détectés et 1 million et demi de décès sont enregistrés chaque année dans le monde. 95% des cas détectés et 98% des décès surviennent dans les pays en voie de développement. De plus, l'émergence de nouvelles souches de tuberculose résistantes aux antibiotiques et la pandémie du VIH/Sida, rendent maintenant plus complexe la lutte contre cette maladie. Les efforts consentis par le gouvernement burkinabè, les partenaires et l'ensemble des acteurs du développement, ont permis en 2007 de mettre sous traitement 4 213 nouveaux malades dont 2 604 souffraient de tuberculose contagieuse.

Ce qui représente un taux de détection de 23,4% pour la tuberculose contagieuse. Toutefois, ce taux est loin de l'objectif de 70% fixé par l'Organisation mondiale de la santé. Le taux de succès du traitement est de 71,5% en 2005 à 72,8% pour la cohorte des malades mis sous traitement en 2006 pour un objectif de 75%. Malgré la gratuité du traitement de la tuberculose au Burkina Faso, a relevé le ministre Alain Yoda, les résultats sont variables d'une région à une autre.

Un taux de détection de 5,5% à Kombissiri 2007

Concernant le district sanitaire de Kombissiri a-t-il rappelé, les données collectées en 2007, montrent que 11 cas de tuberculose, toutes formes confondues, ont été dépistés pour 200 cas attendus, soit un taux de détection de 5,5%. "Ce qui dénote une sous-notification évidente tandis que 57 % seulement des malades mis sous traitement ont terminé avec succès leur traitement", a-t-il poursuivi. C'est cette situation qui a motivé la célébration de la Journée à Kombissiri afin d'aider à la sensibilisation des populations. Mme le gouverneur de la région du Centre-Sud, Pauline Hien Winkoum a d'ailleurs appelé les malades à un suivi rigoureux du traitement afin que leur guérison soit totale. Elle a invité le personnel de santé a plus d'engagement pour dépister les malades et les soigner.

Pour 2008, au niveau national, l'incidence de la tuberculose contagieuse est estimée à 99 cas pour 100 000 habitants et celle des tuberculoses, toutes formes confondues, à 223 cas pour 100 000 habitants. "Ces chiffres rapportés à la population générale, représentent 13 306 cas de tuberculose contagieuse et 29 972 cas de tuberculose, toutes formes confondues", a fait savoir Alain Yoda.

Intensifier la lutte à tous les niveaux

Pour relever les défis, le Programme national de lutte contre la tuberculose s'est fixé pour 2008, l'augmentation du taux de détection des nouveaux cas de tuberculose pulmonaire contagieuse de 23,4% à 57% et l'augmentation du taux de succès du traitement de 72,8% à 80%. Il va aussi améliorer le diagnostic et la prise en charge de la co-infection tuberculose/VIH en collaboration avec le CMLS/Santé et les associations de personnes vivant avec le VIH. Le programme compte aussi renforcer ses capacités manageriales en plus des capacités institutionnelles du système de santé.

Le ministre de la Santé a souligné la nécessité d'intensifier la lutte à tous les niveaux. Il a ainsi invité les malades, les agents de santé, les chercheurs, les enseignants et les communautés à multiplier les efforts afin de bouter la tuberculose hors du Burkina. En réunissant nos actions individuelles, aussi petites sont-elles, nous pourrons espérer a-t-il dit, "réduire de moitié, d'ici à 2015, la prévalence et le nombre de décès dus à la tuberculose. Chacun peut agir pour stopper la tuberculose".

Bachirou NANA

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !