Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le VIH/Sida : la SN SOSUCO lance son plan d’action 2008 - 09/04/2008 - Le pays - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Nouvelle Société Sucrière de la Comoé (SN SOSUCO) a procédé au lancement de son plan d’action 2008 de lutte contre le Sida. C’était le 3 avril dernier en présence de Kayé Bintou, coordonnatrice du programme de lutte contre le Sida du groupe IPS, et de Sidibé Suzanne, chef d’antenne des Hauts-Bassins du SP/ CNLS, qui a représenté le secrétaire permanent.

Le plan d’action 2008 de lutte contre le Sida de la SN SOSUCO a été officiellement lancé le 3 avril dernier par Mouctar Koné, directeur adjoint du complexe sucrier. Il s’articule autour de quatre grands axes stratégiques. Pour le Comité d’entreprise de lutte contre le Sida (CELS/SN SOSUCO) que dirige Mamadou Koné, chef du département Action sociale de la société, il faut, dans un premier temps, renforcer les mesures de prévention de la transmission du VIH/Sida et promouvoir le conseil pour un dépistage volontaire. En second lieu, renforcer l’accès aux soins et la prise en charge médicale et communautaire des PVVIH. Le troisième grand axe de la stratégie du CELS/ SOSUCO vise à renforcer la protection et le soutien aux PVVIH, aux personnes affectées et aux groupes spécifiques. En quatrième position, ce comité envisage de renforcer le partenariat et la mobilisation des ressources.

Toutes ces activités nécessitent un financement de 32 040 000 F et le groupe IPS qui a décidé d’accompagner ses entreprises du Mali, du Sénégal et du Burkina Faso, alloue, à lui, seul une enveloppe de 25 000 000 F CFA au CELS de la SOSUCO. Ce plan d’action, selon le coordonnateur du CELS, Mamadou Koné, vise la promotion des comportements à moindres risques et la réduction de l’impact négatif des IST/VIH/Sida sur les travailleurs de la SN SOSUCO. D’où la satisfaction de la représentante du SP/ CNLS : « Je remercie le groupe IPS qui, à travers le lancement de ce programme, finance une bonne partie des activités du CELS SOSUCO. Ce geste allège la tâche du SP/ CNLS dans la recherche de partenaires pour le financement des plans d’action. »

Pour Mouctar Koné, DCA de la SOSUCO, la pandémie du Sida cause d’énormes pertes à nos unités de production, en terme d’heures de travail et de travailleurs qualifiés. C’est pourquoi, dit-il, depuis plusieurs années, la SOSUCO s’est dotée d’un plan de lutte contre la maladie qui s’inscrit dans le programme global du SP/CNLS. Ce plan dont l’exécution est assurée par un comité d’entreprise a, de l’avis du DCA, produit des résultats satisfaisants eu égard au taux de la séro-prévalence qui a considérablement baissé ces dernières années dans notre pays. En 2007, le CELS/ SOSUCO, à travers ses activités, a conduit 223 hommes, 216 femmes et 13 enfants au test de dépistage.

Sur cet ensemble, 22 personnes se sont revélées séropositives et sont actuellement sous traitement ARV. En outre, le CELS a formé des pairs éducateurs, animé des causerie-débats, des projections de films dans les dix secteurs de son domaine. Cette performance du CELS/ SN SOSUCO a conduit la direction générale de l’entreprise à signer une charte dans laquelle elle s’engage à tout mettre en œuvre pour accompagner le CELS dans la lutte contre la maladie. Kayé Bintou qui dit attendre beaucoup de ce CELS a, pour sa part, souhaité que l’enveloppe financière allouée soit utilisée pour effectivement lutter contre le Sida, sensibiliser les populations, les travailleurs et leurs familles.

Par Mamoudou TRAORE

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !