Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Conditions de l’enfant et de la femme : des indicateurs qui incitent à l’action - 16/04/2008 - L'Observateur - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dans le cadre du suivi des engagements mondiaux concernant la situation des femmes et des enfants, le Burkina Faso a organisé sa deuxième enquête par grappes à indicateurs multiples dénommée MICS3. Le lancement de la diffusion des résultats de cette enquête a eu lieu le 15 avril 2008 à Ouagadougou. L’enquête en grappes à indicateurs multiples ou Multiple Indicator Cluster Survey (MICS) est une initiative internationale d’enquête auprès des ménages conçue par l’UNICEF au milieu des années 1990 pour aider les pays à combler leurs lacunes des données sur l’observation du développement humain en général et la situation des enfants et des femmes en particulier.

Les enquêtes MICS constituent une source essentielle dans le suivi des objectifs du millénaire pour le développement. Elles jouent également un rôle primordial dans l’évaluation des progrès réalisés pour atteindre d’autres objectifs internationaux tels que ceux figurant dans "un monde digne des enfants" ; ceux de la session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations unies consacrée au VIH/Sida, ceux du sommet d’Abuja sur le paludisme...

Le MICS3 a été réalisé en 2006 par l’INDS avec l’appui de l’UNICEF. C’est le directeur général de la première institution citée, Bamory Ouattara, qui a présenté les résultats de l’enquête. Au titre de la mortalité infanto-juvénile, on note que dans notre pays le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans est de 188‰. 37,4% des enfants de cette tranche d’âge ont une insuffisance pondérale et 34,6% ont un retard de croissance.

Concernant la santé de l’enfant, on peut retenir que 66,8% des enfants de 12 à 23 mois sont complètement vaccinés au moment de l’enquête et 19,9% de ceux de moins de 5 mois ont souffert de la diarrhée deux semaines avant l’enquête. Pour la santé de la reproduction, les femmes de 15 à 49 ans, les taux suivants sont observés : 85% ont accès aux soins prénatals, 53,5 ont une assistance pendant l’accouchement et 17,4% utilisent les contraceptions.

Dans le domaine de l’éducation, il faut souligner que 2,2% des enfants de 3 à 4 ans ont une fréquentation préscolaire ; 46,2% de ceux de 7 à 12 ans fréquentent le primaire et le taux d’alphabétisation des femmes de 15 à 25 ans est de 24,7%. Le représentant adjoint de l’UNICEF, El hadj Moustapha Diouf, s’est réjoui de l’aboutissement de cette enquête qui est un outil d’aide aux décisions en vue d’améliorer les conditions d’existence des femmes et des enfants.

Le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, Noël Kaboré, dans son intervention d’ouverture, a souligné qu’au regard de leur pertinence, les résultats de cette enquête vont être judicieusement exploités pour raffiner davantage les politiques de développement, notamment celles en faveur des enfants et des femmes.

Abdou Karim Sawadogo

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !