Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Prise en charge globale des enfants infectés par le VIH : l'hôpital pédiatrique Charles de Gaulle partage son expertise - 18/04/2008 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Du 22 au 24 avril 2008 à Ouagadougou, en collaboration avec le projet ESTHER et la Fondation Clinton, le Centre hospitalier universitaire pédiatrique Charles de Gaulle (CHUP-CDG) tient un atelier sur la prise en charge globale des enfants infectés par le VIH. Le CHUP-CDG entend partager son expérience et son expertise en matière de prise en charge des PV VIH et s'enrichir auprès des autres hôpitaux et formations sanitaires, d'où la tenue du présent atelier. L'objectif général est de contribuer à la promotion des soins hospitaliers pédiatriques et spécifiquement, la prise en charge des enfants infectés par le VIH.

Le directeur général du CHUP-CDG, Damien Oubda, a expliqué que ledit atelier est le premier d'une série de trois formations de niveau national, programmées dans le plan d'action du projet dénommé "Ensemble, solidarité thérapeutique hospitalière en réseau" (ESTHER). Aussi a-t-il exprimé sa gratitude à la représentante de ce projet, Murielle Buhreuil et aux partenaires du Nord, venus à Ouagadougou pour l'atelier. Il s'agit notamment du Pr Stéphane Blanche (un expert international) et Marie Guédin (virologue) représentant respectivement les centres universitaires français de Necher et de Rouen. "Votre présence parmi nous témoigne de votre attachement aux partenaires interhospitaliers et à la lutte contre le SIDA" a-t-il dit à leur endroit. Selon le secrétaire permanent du conseil national de lutte contre le SIDA et les IST (SP/CNLS), M. Joseph André Tiendrébéogo, la faiblesse de la prise en charge est due à une insuffisance de personnel qualifié pour la dispensation des ARV, surtout pédiatriques.

De ce fait, il a salué la tenue de cet atelier parce qu'il vient combler cette lacune. Il a en outre, souligné que cette formation vient accompagner la décision prise par le gouvernement de fixer, pour compter du 1er décembre 2007, le prix des ARV aux PVVIH adultes à 1500 FCFA, le coût mensuel sur toute l'étendue du territoire national. Par ailleurs, il a soutenu que l'atelier vient appuyer le SP/CNLS dans sa stratégie de déconcentration des activités de prise en charge, notamment en zone périphérique. La présidente du comité d'organisation, Pr Diarra Yé a indiqué que les participants viennent non seulement de toutes les provinces du Burkina, mais aussi du Niger et du Tchad. "Nous sommes en train d'œuvrer pour que les enfants infectés par le SIDA n'en meurent pas. Ils seront sous ARV à vie. En plus des ARV, il leur faut un accompagnement social et nutritionnel", a-t-elle expliqué. Elle a précisé que les travaux se dérouleront en trois (3) jours et porteront sur la théorie, la pratique et le partage des expériences. De son avis, le SIDA n'épargne personne. En ce qui concerne les enfants, elle a dit qu'en dehors de la transmission mère-enfant, d'autres pratiques tels l'excision le "percing" des oreilles etc, sont à risque à telle enseigne que bon nombre d'enfants sont infectés. "En tant que pédiatre, notre rôle est de les sauver. Aux côtés des autres partenaires, il y a la fondation Clinton qui nous appuie", a-t-elle révélé.

Aimée Florentine KABORE

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !