Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Les infections nosocomiales ; soignants et malades : comment mieux se protéger ? - 15/09/2008 - L'Observateur - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’infection nosocomiale peut toucher le malade « du fait de son admission à l’hôpital ou des soins qu’il a reçus en tant que patient hospitalier ou en traitement ambulatoire ». Le personnel hospitalier est également concerné « du fait de son activité, que les symptômes de la maladie apparaissent ou non pendant que l’intéressé se trouve à l’hôpital ». La cérémonie inaugurale du séminaire, présidée par le directeur général, le Dr Lansandé Bangagné, qui avait à ses côtés le directeur des affaires médicales et scientifiques et le directeur des ressources humaines, a permis de camper l’état des infections nosocomiales dans les pays en voie de développement, qui représentent « la première cause de morbidité postopératoire, la deuxième cause de la mortalité néonatale précoce et la troisième cause de la mortalité maternelle ».

S’adressant aux séminaristes, le directeur général a indiqué que la gravité des infections nosocomiales et leurs impacts socio-économiques commandent une formation qui permettra « d’outiller les professionnels que vous êtes sur les stratégies de lutte contre ces infections ».

Cette lutte mérite d’être engagée car dans un contexte de pays en voie de développement où beaucoup de malades n’ont pas d’assurance maladies, il est impératif de travailler à réduire les risques de contamination supplémentaire des patients dans les milieux hospitaliers.

De même, doit-on prendre toutes les précautions afin que les patients qui viennent avec diverses pathologies ne mettent pas en danger la santé des praticiens ou d’autres malades. C’est pour mieux cerner toute cette problématique que la formation, selon la formatrice, le Dr Joséphine Zoungrana, a embrassé quatre modules que sont :

1- « la définition, les modes de transmission, les facteurs favorisants et le coût des infections nosocomiales » ; 2- « la définition de l’hygiène hospitalière, ses cibles et objectifs » ; 3 - « l’antisepsie et la désinfection en milieu hospitalier » ; et 4 - « les autres mesures de prévention... ».

L’accent a été mis sur différents types de lavage des mains du fait que « dans les infections nosocomiales le mode de transmission est souvent manu porté », constate le Dr Zoungrana avant d’insister sur la nécessité du respect du tri des déchets biomédicaux, la désinfection des lits, l’isolement des malades susceptibles d’être contagieux et surtout « la sensibilisation des patients et accompagnateurs à la propreté des lieux ».

A la fin de la formation, les participants ont exprimé leur satisfaction sur le contenu du séminaire surtout au regard des changements attendus. Madame Solange Konsimbo, major en ORL, reconnaît : « J’ai approfondi mes connaissances sur le degré des infections nosocomiales, sur comment les éviter ; et nous invitons les patients à avoir confiance en nous, car tout sera propre afin d’améliorer leur situation ». Service de communication

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !