Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

2es Journées scientifiques de cardiologie - L’Afrique élabore des recommandations pour le contrôle de l’hypertension artérielle - 09/06/2006 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Ouvertes le 5 juin dernier, les 2èmes Journées de cardiologie du Burkina ont clos leurs portes le 7 juin 2006 à Ouagadougou. Ces Journées ont abouti à la création d’un groupe de travail pour l’élaboration des recommandations pour le contrôle de l’Hypertension artérielle en Afrique (HTA).  

Les continents américain, européen, asiatique et de l’Océanie disposent pour leurs praticiens, de recommandations pour la prise en charge de l’hypertension artérielle (HTA). Seul le continent africain continue d’accuser un retard dans ce domaine. Pourtant, sa population connaît une forte prévalence de 20 à 30% de l’hypertension artérielle, avec une prévalence non moins importante des facteurs de risques cardiovasculaires. Tel est l’état des lieux fait par les 2èmes Journées de cardiologie du Burkina. Pour rectifier le tir, les cardiologues africains, participants à ces journées de cardiologie, ont décidé de créer un groupe de travail pour l’élaboration des recommandations pour le contrôle de l’hypertension artérielle en Afrique (HTA). Ce groupe de travail est constitué de tous les spécialistes travaillant dans la prise en charge de cette pathologie.

Ce sont les cardiologues, néphrologues, neurologues, internistes, gynécologues...Le professeur Serigne Abdou Ba de la Société sénégalaise de cardiologie est le coordonnateur du groupe. La commission doit publier au plus tard, ses premières recommandations en juin 2007. Par ailleurs, les membres du groupe ont été assignés à mener la réflexion afin de créer rapidement la Société africaine de lutte contre l’hypertension artérielle. En outre, les participants ont lancé un appel aux gouvernements africains, aux institutions et organisations internationales (l’Union africaine, la Fédération mondiale de cardiologie...) à apporter leur concours à cette initiative prioritaire pour l’Afrique. Le ministre de la Santé, Alain B. Yoda, a encouragé l’initiative relative à l’élaboration de recommandations pour le contrôle de l’hypertension artérielle. Il a exhorté les principaux acteurs à faire un plaidoyer intense auprès des décideurs politiques et des organisations responsables de santé de la population afin de parvenir à la prise en charge des malades cardiovasculaires.
Les 2es Journées scientifiques ont primé le meilleur poster. C’est le Dr Ba du Sénégal qui a remporté le prix d’une valeur de 100 000 F CFA. Les participants se sont donné rendez-vous dans trois ans, en 2009, pour les 3es Journées scientifiques de cardiologie du Burkina.

Boureima SANGA

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !