Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme : la Guinée Bissau s'inspire de l'expérience du Burkina Faso - 15/07/2009 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Secrétariat permanent du Conseil national de lutte contre le Sida et les IST a reçu, du 6 au 10 juillet 2009, une délégation de la Guinée Bissau venue s'imprégner de la gestion du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme. L'expérience du Burkina Faso dans la lutte contre le Sida et les autres maladies fait des émules en Afrique et dans le monde.

C'est ainsi que sur recommandation du directeur général du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme, Michel Kazatchkine, une délégation de la Guinée Bissau a séjourné au Burkina Faso du 6 au 10 juillet 2009 pour s'imprégner de l'expérience de la gestion du Fonds mondial (FM). Composée de 3 membres, la délégation Bissau-Guinéenne était conduite par Mme Ilda Mateus Dos Santos, coordonnatrice de la cellule de gestion du Plan national de développement sanitaire (PNDS) dans son pays. Les 2 autres membres sont M. Alfa Umaru Jalo chargé de la planification et de la passation des marchés et M. Adrien Waré, assistant technique chargé du suivi de la tuberculose.

Pour le chef de la délégation, le voyage d'étude au Burkina Faso a été satisfaisant. En effet, cette visite qualifiée de "marathon" par le coordonnateur du Fonds mondial du Burkina Faso, Wamarou Traoré, a permis aux Bissau-Guinéens de toucher du doigt la gestion de plusieurs structures et sites financés par le FM. "Avec tout ce qu'on a eu ici, nous espérons que l'expérience burkinabè va grandement nous servir", a affirmé Mme Santos. Mais là où elle et sa délégation ont été émerveillées, c'est lors de la visite aux structures qui assurent la prise en charge alimentaire des personnes infectées et affectées par le VIH, des personnes atteintes du paludisme où de la tuberculose.

"C'est une très bonne expérience pour nous qui ne connaissons pas cette façon d'agir dans notre pays. Il y a tout un système qui est monté pour permettre une gestion transparente des fonds alloués à ces structures. Et c'est vraiment une très bonne chose", a-t-elle révélé. Et de poursuivre qu'avec ce que sa délégation a eu au Burkina Faso, elle est convaincue que cet acquis pourra permettre à son pays d'améliorer ses performances dans la gestion du FM.

Le coordonnateur du FM au Burkina Faso, Wamarou Traoré a rappelé que la Guinée Bissau est venue pour apprendre, parce que la cellule de gestion du PNDS que dirige Mme Santos a désormais la charge des ressources allouées par le FM. La délégation a eu à rencontrer l'équipe du Fonds mondial au Burkina Faso, elle s'est présentée au staff du SP/CNLS-IST, elle a eu une séance de travail avec le SP/CNLS, Joseph André Tiendrébéogo. Par ailleurs, un agenda de travail a permis à la délégation de la Guinée Bissau de rencontrer les différents bénéficiaires secondaires que sont le Comité ministériel de lutte contre le Sida, de la santé pour la prise en charge par les ARV, le Programme national de lutte contre la tuberculose, le Programme national de lutte contre le paludisme, la direction de la santé de la famille, la CAMEG, le ministère de l'Action sociale, etc. "Cette visite nous valorise en ce sens qu'elle fait suite à une correspondance de la part du directeur du FM à notre ministre de la Santé pour dire que nous sommes un exemple", a dit M. Traoré. D'ailleurs, d'autres pays sont déjà venus s'inspirer de l'expérience du Burkina Faso quant à la gestion des pandémies. "Cela nous fait chaud au cœur mais nous oblige à ne pas baisser les bras et à maintenir le cap d'une certaine dynamique", a conclu Wamarou Traoré.

Charles OUEDRAOGO

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !