Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Surveillance épidémiologique : les ministres de la Santé de l’Afrique de l’Ouest se concertent - 06/10/2009 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Ouagadougou a abrité, le vendredi 2 octobre 2009, une réunion ministérielle sur le renforcement de la surveillance des maladies prioritaires et la riposte aux frontières de 13 pays de l’Afrique de l’Ouest et des zones transfrontalières. L’Afrique de l’Ouest présente un même faciès épidémiologique, marqué par la prédominance des maladies transmissibles. La plupart de ces maladies sévissent sous un mode endémo-épidémique et occasionnent de nombreux décès. Telles ont été les déclarations du ministre de la Santé du Burkina, Seydou Bouda, à l’ouverture de la réunion des ministres de la Santé, organisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le vendredi 2 octobre 2009 à Ouagadougou. La représentante de l’OMS, Djamila Cabral, a reçu l’engagement des ministres de Santé des 13 pays et des zones transfrontalières, pour une mise en œuvre effective, dans le cadre des soins de santé primaires et de parer aux différents fléaux déstabilisateurs.

“Les maladies transmissibles continuent d’être un des grands problèmes de santé publique que nous vivons dans ce pays. Etant donné la proximité, la similarité et le mouvement prépondérant des populations. Ce qui fait qu’après plusieurs années de mise en œuvre de stratégies au niveau national, on se rend compte que les résultats ne sont pas à la hauteur de ce qu’on attend”, témoigne docteur Djamila Cabral. Dans la même perspective, le Docteur Moussa Fatimata, ministre de la Santé publique du Niger, a ajouté que “Notre sous-région est manifestement l’une des régions où sévissent encore beaucoup de maladies endémo-épidémiques. Malgré les efforts de nos Etats, nous continuons à enregistrer des cas de décès. Raison pour laquelle après plusieurs rencontres transfrontalières, nous avons élaboré un accord de partenariat dans la sous-région. Nous voulons véritablement accéléré la mise en œuvre de ce protocole d’accord pour que plus jamais les pays ne connaissent ces genres de maladies”.

Cette réunion a été une opportunité pour les autorités sanitaires des 13 pays de l’Afrique de l’Ouest, de se mettre d’accord sur les directives visant à renforcer les activités transfrontalières et d’adopter le plan d’action harmonisé à mettre en œuvre. En outre, elle a permis de poser les bases pour une coopération avec les partenaires techniques et financiers. “Les activités sous-régionales vont nous aider d’un côté, à surmonter la question de population qu’on perd souvent dans nos activités parce qu’elles sont épidémiques et va mettre en synergie les efforts que chaque pays fait, ce qui permettra une meilleure circulation de l’information entre les pays, et surtout de pouvoir décider plus rapidement et de prendre les meilleures décisions”, a soutenu docteur Djamiba Cabral.

La maladie ne connaissant pas de frontière, il est judicieux que les pays se concertent sur les meilleures stratégies à mettre en œuvre pour ensemble, contrer les affections qui les menacent.

Antoine AKOANDAMBOU

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !