Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre les épidémies : un Master de formation pour renforcer le système sanitaire - 15/01/2010 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Joseph Paré, a procédé, le jeudi 14 janvier 2010 à Ouagadougou, au lancement du programme de formation de Master en épidémiologie d’intervention et laboratoire. C’était en présence du Premier ministre, Tertius Zongo et des partenaires comme l’OMS. Quatre pays de la sous-région sont bénéficiaires du programme de formation de Master en épidémiologie d’intervention et laboratoire. Il s’agit du Burkina Faso, du Mali, du Niger et du Togo.

Lancé par le ministre burkinabè en charge de l’Enseignement supérieur, Joseph Paré, ce programme régional est développé, en collaboration avec plusieurs institutions dont l’OMS, CDC-Atlanta, l’Université de Ouagadougou et le Réseau des cours d’épidémiologie d’intervention et laboratoire en Afrique (AFENET). Pour le ministre Paré, ce Master est un programme universitaire professionnalisant axé sur l’acquisition des compétences.

Concrètement, il vise à former les professionnels de la santé humaine et de la santé animale en épidémiologie de terrain et laboratoire pour renforcer les capacités des pays à répondre de façon appropriée, aux épidémies dont la lutte contre les maladies émergentes.

Devant le Premier ministre Tertius Zongo, le monde universitaire, Mme la représentante-résidente de l’OMS au Burkina, Djamila Cabral, a rappelé l’importance des ressources humaines pour la santé dans le renforcement des systèmes de santé et dans la mise en œuvre des politiques de santé. "Les ressources humaines pour la santé constituent un des piliers fondamentaux du système de santé et l’OMS a pour fonction d’appuyer les efforts des Etats membres pour se doter de personnel qualifié et en quantité suffisante".

La cohorte de la 1re promotion du programme est de douze étudiants, trois par pays. La formation dure quatre semestres sous l’autorité académique de l’Université de Ouagadougou et comprend 25 % de théorie et 75 % de pratique. L’initiative du programme est qualifiée par les acteurs de lutte contre les maladies à potentiel épidémique (les méningites, la rougeole, les fièvres hémorragiques virale, la poliomyélite...), d’un facteur favorisant l’intégration des peuples.

Et souhaitent ainsi son extension aux autres pays francophones de la CEDEAO. Cela facilitera la mise en œuvre des recommandations issues des diverses réunions sur le renforcement de la surveillance intégrée des maladies, ainsi que la détection et la riposte rapides aux épidémies.

Boureima SANGA

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !