Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Journée mondiale du rein : la nécessité d’une protection rénale - 22/03/2010 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Association burkinabè des dialysés et insuffisants rénaux (ABUDIR) a organisé une conférence médicale sur l’importance et la nécessité d’entretenir le rein. La rencontre s’est tenue au CENASA le samedi 20 mars 2010. Les maladies rénales sont des maladies qui constituent une atteinte du tissu rénal. Le rein, dans l’organisme, joue un rôle très important. C’est vu l’indispensabilité de cet organe dans le corps que l’Association burkinabè des dialysés et insuffisants rénaux (ABUDIR) a organisé une conférence médicale sur le rein.

La communication a été présentée par le Pr Adama Lengani, néphrologue au CHU/YO et le Dr Gérard Coulibaly, le 20 mars 2010 au CENASA, à l’occasion de la Journée mondiale du rein dont le thème est : "Protéger vos reins, contrôlez votre diabète". L’objectif était de montrer au public l’importance de prendre bien soin de ses reins. Le Dr Coulibaly a, dans son explication, noté que l’être humain est quotidiennement exposé à des maladies car dit-il, "dans notre style de vie alimentaire, nous pouvons nous créer involontairement ces maladies notamment le trop de sel, de sucre...".

Les reins ont trois fonctions majeures : la fonction d’épuration qui consiste à éliminer ce qu’il y a dans le sang comme déchets, la fonction de maintien de l’équilibre qui consiste à stabiliser le milieu intérieur de l’homme et celle de sécrétion d’hormones. Les causes des insuffisances rénales sont entre autres, selon le Pr Adama Lengani, le diabète, l’hypertension artérielle, les infections urinaires... "Si on est diabétique ou herpertendu, le parenchyme rénal peut avoir des lésions et cela constitue des maladies rénales chroniques" a noté Pr Lengani.

En effet, il y a deux grands groupes de pathologies rénales. Ce sont celles qui s’intéressent aux tumeurs relevant du domaine de l’urologie et celle qui attaquent le parenchyme qui est du domaine de la néphrologie. Il y a donc plusieurs types de maladies rénales car cela dépend de la partie atteinte.

Les insuffisances rénales, la phase critique

Cela peut être l’appareil qui épure, qui conduit ou les vaisseaux qui irriguent... Il arrive des fois que l’on ait des insuffisances rénales sans le savoir. C’est pourquoi le Pr Lengani préconise le test de dépistage diabétique, le contrôle de la tension artérielle.... Il faut donc évitez les aliments trop sucrés, trop salés. Chez les personnes à risque (les diabétiques, les hypertendus...), il faut bien observer les traitements, le régime alimentaire, réduire la consommation de protéines, de lipides...)

A un certain stade de traitement, la dialyse peut être recommandée. La dialyse est une modalité de traitement lorsque la fonction rénale est plus que réduite. "Quand l’insuffisance rénale est sévère et ce qui reste ne permet plus de maintenir la vie, en ce moment, on fait la dialyse pour permettre à la personne de vivre.

On remplace donc le rein par cette modalité thérapeutique", a expliqué le Pr Lengani. La dialyse remplace donc la fonction d’épuration du rein. Les déchets qui sont accumulés dans le sang vont être retirés à coup de dialyse, la transplantation rénale n’étant pas possible au Burkina.

Lien entre dépigmentation, médicaments de la rue, sexe et insuffisances rénales

Outre le diabète, l’hypertension artérielle, les infections urinaires qui sont les causes des insuffisances rénales, les produits dépigmentants les provoquent également, selon le Pr Lengani. "Il y a dans ces produits des substances qui vont pénétrer par la peau, dans l’organisme. Ils peuvent entraîner des lésions rénales qui vont déboucher sur une atteinte rénale", a fait remarquer Pr Lengani.

La prise de médicaments sans suivi surtout ceux de la rue, peuvent augmenter la tension artérielle, le sujet à risque doit éviter les activités sexuelles intenses même à coup de remontants comme le Viagra qui entraîne des modifications au niveau de la vascularisation et cela peut être aggravé si la personne a souvent une baisse de tension.

Les prédispositions génétiques, les facteurs biologiques (vieillissement...), les facteurs environnementaux (l’ethnie, le style de vie, le stress...) peuvent être des causes de ces maladies rénales. Il faut donc les prévenir par le contrôle des habitudes alimentaires, meilleur moyen de lutte contre ces maladies rénales dont le coût de traitement n’est pas souvent à la portée de tous.

Wendyam Valentin COMPAORE

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !