Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Médecine traditionnelle : les tradipraticiens du Centre parlent d’une seule voix - 24/06/2010 - L'Observateur - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le réseau qui vient de voir le jour regroupe la trentaine d’associations de tradipraticiens et herboristes du Centre. Exerçant une pratique ancestrale, chaque acteur soignait ses patients selon ses capacités et son entendement. Ce qui ne permettait pas une organisation de ce métier, pourtant noble, et surtout de prendre en compte les préoccupations de l’heure, notamment la question environnementale, le respect de certaines normes médicales, etc.

La mise en place de ce réseau répond à ce souci en sens qu’à travers cette structure, les tradipraticiens et herboristes du Centre veulent promouvoir la médecine traditionnelle et la pharmacopée pour sauvegarder l’environnement en réglementant l’utilisation des fruits de la nature (feuilles, branches, racines), lutter contre la propagation du VIH/Sida dans la région du Centre, former ses membres, améliorer les revenus et les conditions de vie de ses membres et surtout veiller à l’épanouissement sanitaire des populations.

Travaillant en étroite collaboration avec le ministère de la Santé, selon le président de l’Organisation, Samuel Sawadogo, les membres du réseau ont été formés pour la circonstance. Aujourd’hui, ils sont à la catégorie 2 qui consiste à étiqueter et à emballer leurs produits. Cela, après avoir appris comment cueillir les feuilles d’une plante. Il leur reste les catégories 3 et 4 qui sont respectivement les phases d’homologation de leurs produits, et d’obtention d’autorisation de mise sur le marché.

Mais en attendant d’arriver là, le réseau recommande à ses membres, pour préserver l’environnement, de planter chacun dix arbres à chaque saison pluvieuse. La cérémonie, qui a connu une forte participation et une exposition de produits de membres du réseau, a pris fin par une remise d’attestations d’honneur à des personnes qui ont œuvré à l’installation de la structure, et par une plantation d’arbres.

Nankoita Dofini

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !