Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Produits de santé de la reproduction : Eviter les ruptures - 05/03/2012 - Le pays - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dans le cadre de ses activités d’approvisionnement en produits de la santé de la reproduction, la Direction de la santé de la mère et de l’enfant organise, du 28 février au 10 mars 2012 à Bobo-Dioulasso, une formation à l’intention des personnes intervenant dans la passation des marchés de ces produits. L’ouverture de l’atelier a eu lieu en présence des partenaires financiers.

L’atelier de formation qui se tient depuis le 28 février 2012 à Bobo-Dioulasso, a pour objectifs, entre autres, de permettre au Burkina de s’approvisionner, dans les meilleurs délais et à coût intéressant, en produits de bonne qualité de la santé de la reproduction, telle la planification familiale, la maternité à moindre risque, les soins obstétricaux et néonatals d’urgence et la prévention de la transmission mère-enfant du VIH. En effet, le Burkina Faso s’est engagé, depuis un certain temps, à rendre disponibles et accessibles les services de santé de la reproduction. C’est dans cette optique que ce séminaire de formation, financé par le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), a été initié pour mieux outiller les acteurs, notamment les gestionnaires, dans la passation des marchés et sur les bonnes pratiques. Il s’agira pour les participants, d’identifier les bonnes stratégies qui pourront permettre une sécurisation du Burkina en termes d’approvisionnement de ces produits. Ce qui évitera la rupture imprévue dans les différents points de prestation de service. Ce séminaire qui se tient à la faveur du programme mondial pour l’amélioration de la sécurité des produits de santé de la reproduction auquel le Burkina s’est inscrit, vient en appoint, dans le cadre de la stratégie mise en œuvre depuis 2009, pour rendre la question de reproduction sans risque plus préoccupante. Dans cette perspective, le renforcement des capacités des hommes et femmes intervenant dans ce domaine, s’avère plus que nécessaire pour l’atteinte des objectifs. Selon le représentant résident de l’UNFPA au Burkina, docteur Mamadou kanté, la mise en œuvre de ce plan constitue désormais un fédérateur de tout acteur intervenant dans le domaine de l’approvisionnement en produits de santé de la production. Pour lui, cet atelier permettra aux financiers issus du ministère de l’Economie et des Finances et à ceux du ministère de la Santé, d’avoir une même vision, de parler le même langage en matière d’approvisionnement des produits de la santé, et de se fixer un même challenge dans le cadre de la promotion de la santé de la reproduction et partant, la santé de la mère et de l’enfant. Pour le secrétaire général de la région des Hauts-Bassins, Joachin Somda, cet atelier de formation qui s’inscrit dans le cadre du septième programme de coopération Burkina-UNFPA, apportera une solution aux ruptures de produits de la reproduction qu’on constate souvent. Il a confié que l’UNFPA a toujours œuvré aux côtés des acteurs de la santé au Burkina ; ce qui témoigne de son attachement au mieux- être des populations. La trentaine de participants venant du Niger, de Copenhague et bien sûr du Burkina, tous intervenant dans la chaîne de la commande des produits de la santé de la reproduction, espèrent, à l’issue de cet atelier, identifier des dispositions concrètes pour mettre fin aux ruptures des produits de la santé de la reproduction. Au regard de la qualité de ces participants choisis sur la base de leur expérience en matière de passation des marchés dans la commande des produits, les autorités, tout comme les partenaires financiers tels l’UNFPA ; la « Procurement Services Branch (PSB), basée à Copenhague ; le Bureau sous-régional de Dakar et le bureau de Niamey, se disent convaincues que les directives qui seront arrêtées au terme de la formation, constitueront un atout au maintien du rythme d’approvisionnement sécurisant du pays en produits de la santé de la reproduction.

Josias Zounzaola DABIRE

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !