Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Femmes et familles séropositives de Bobo-Dioulasso : un nouveau projet pour réduire le taux de létalité de 5% - 09/07/2012 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’association « Espoir pour demain » a organisé une rencontre, le vendredi 6 juillet 2012 à Bobo-Dioulasso. Elle a regroupé une quarantaine de participants, composés de partenaires, de représentants de structures de lutte contre le VIH/Sida, et ceux des formations sanitaires. L’objectif est d’appeler à une conjugaison des efforts, en vue de réduire le nombre de personnes affectées et infectées.

« Renforcement du continuum de soins pour la prise en charge pédiatrique dans la ville de Bobo-Dioulasso », est un projet né du partenariat entre l’UNICEF et l’Association espoir pour demain (AED) qui est à sa deuxième phase. C’est ce projet que l’AED a présenté à des structures-sœurs, ainsi qu’à ses partenaires et aux formations sanitaires, au cours d’un atelier le 6 juillet dernier. A cet effet, les différents exposés ont été suivis de discussions, ce qui a permis de faire une synthèse et des recommandations en vue de renforcer le système d’information globale, et de documentation des interventions relatives au projet. L’initiative compte, dans son plan d’action, améliorer l’observance aux traitements ARV des couples-mères enfants infectés par le VIH, le suivi médical, la réalisation du bilan biologique pour les enfants. Il est aussi prévu d’offrir le conseil-dépistage VIH, le soutien psychologique aux enfants infectés et malnutris référés au centre de réhabilitation et d’éducation nutritionnel de la zone d’intervention, ainsi qu’aux membres de leurs familles. Enfin, le projet entend renforcer la survie et le développement de l’enfant. L’atteinte de ces objectifs appelle l’implication de l’ensemble des acteurs concernés. Et cet atelier visait donc à lever les barrières pour permettre une franche collaboration entre ceux-ci. « Nous constatons qu’entre les associations de lutte et les formations sanitaires, il y a une concurrence », a affirmé la présidente de l’AED, Christine Kafando. Une situation qui n’a pas sa raison d’être car à son avis, ils sont complémentaires parce qu’autant les centres de santé ont besoin d’eux, autant eux aussi ont besoin de ces derniers dans ce combat. « Il y a longtemps que nous avons marché seuls, mais aujourd’hui, nous voulons faire chemin avec toutes les associations de lutte », soutient-elle, à propos des associations-sœurs auxquelles elle tend la main. Par ailleurs, Mme Kafando a indiqué que le projet ambitionne d’accompagner environ 650 enfants et faciliter le test de dépistage à 10.000 femmes de la ville, qui n’ont pas toujours l’accord de leur mari pour le faire. Venus représenter la direction régionale de la santé (DRS) et l’antenne régionale du Secrétariat permanent du Conseil national de lutte contre le Sida et les IST (SP/CNLS), Alain Hien et René Kaborégou, ont transmis les espoirs de leurs structures vis-à-vis de ce projet. Au nom de leurs responsables respectifs, ils ont affirmé la disponibilité de la DRS et du SP/CNLS à apporter le soutien nécessaire à l’accomplissement de la mission du projet. « Que cet enfant qui est né puisse renforcer la collaboration entre les structures sanitaires et les associations qui militent dans le sens de la réduction du taux de létalité », a conclu M. Hien.

Tielmè Innocent KAMBIRE

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !