Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le paludisme au Burkina : plus de 9 millions de moustiquaires à distribuer - 12/07/2013 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la Santé, Léné Sebgo, a lancé la campagne de distribution universelle de Moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (MILDA) à Dédougou, le jeudi 11 juillet 2013. Deuxième du genre, cette campagne vise à réduire le taux de transmission du paludisme au Burkina Faso.

Principales causes de consultation (45,9%), d’hospitalisation (52,3%) et de décès (36,5%) dans les formations sanitaires au Burkina, selon les données statistiques 2012 du Système national d’informations sanitaires, le paludisme constitue un véritable problème de santé publique. En effet, sur plus de 600 000 cas de décès pour cause de paludisme l’année dernière, 90% de ces décès ont été enregistrés en Afrique, indique le rapport mondial sur le paludisme. C’est pour faire face à ces chiffres accablants, que le Burkina Faso s’est engagé à faire reculer cette maladie qui se transmet par la piqûre des moustiques. Ainsi, après une première campagne de distribution universelle de MILDA, les autorités de la santé ont initié une deuxième campagne en l’espace de trois ans, afin de réduire au maximum, le taux de transmission du paludisme.

Permettre à au moins 80% de la population de dormir sous des moustiquaires

La moustiquaire, ont indiqué les spécialistes de la santé, permet à l’homme d’éviter le contact avec le moustique, agent causal du paludisme. Et au cours de cette deuxième campagne, « plus de 9 600 000 moustiquaires seront distribuées gratuitement sur toute l’étendue du territoire », a déclaré le ministre de la Santé, Léné Sebgo. Après le lancement officiel, la distribution se fera de façon simultanée, selon l’arrivée des MILDA dans tous les districts sanitaires à l’intérieur d’une même région et durera quatre (4) jours. L’objectif étant de permettre à au moins 80% de la population du Burkina de dormir sous des moustiquaires, a justifié le ministre Sebgo. Pour minimiser les difficultés rencontrées lors de la précédente campagne de distribution de MILDA, des dispositions ont été prises surtout sur le plan de la communication. « La campagne passée, c’est le manque d’information qui a fait que les populations se bousculaient sur les sites de distribution. Mais pour la présente, nous avons pris le soin de les informer qu’il est prévu une moustiquaire pour deux personnes. Cependant, quelques difficultés se font jour au niveau de Bobo et de Ouagadougou parce qu’il y a un dépassement entre le dénombrement de la population et les quantités de moustiquaires prévues pour ces deux villes », a souligné Léné Sebgo.
Pour la réussite de la campagne, la représentante de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) au Burkina, Djamila Cabral, a invité la population à se procurer les moustiquaires et à les utiliser, car dit-elle, « un taux élevé d’utilisation des moustiquaires peut contribuer à une réduction de 20% de la mortalité chez les enfants ». Outre cette campagne de distribution des MILDA, le gouvernement s’est engagé à subventionner les traitements du paludisme, à prendre en charge gratuitement les cas de paludisme simple chez les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans, etc.

Kamélé FAYAMA

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !