Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

3es Journées de dermatologie de Ouagadougou : les dermatologues auscultent la peau et l’environnement - 17/09/2013 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Société burkinabè de dermatologie, d’esthétique et de cosmétologie (SOBUDEC) a organisé les 13 et 14 septembre 2013, ses troisièmes Journées de dermatologie de Ouagadougou. « Peau et environnement ». C’est sur ce thème que se sont tenues les 13 et 14 septembre 2013, les troisièmes Journées de dermatologie de Ouagadougou. Initiée par la Société de dermatologie, d’esthétique et de cosmétologie(SOBUDEC), cette rencontre a permis aux participants de réfléchir sur les pathologies de la peau en relation avec l’environnement.

Ainsi, durant deux jours, les spécialistes ont échangé entre autres, sur l’environnement des parasitoses cutanées, dermatoses et environnement, la peau, miroir et/ou interface avec l’environnement. Pour le président de la SOBUDEC, le Pr Adama Traoré, les changements climatiques, les cadres de vie et de travail jouent un rôle important sur la santé de la peau. En dépit de l’amélioration de la densité de dermatologues dans la sous-région et au Burkina, a-t-il affirmé, les affectations dermatologiques constituent toujours un problème de santé publique. A l’analyse des déterminants environnementaux, a précisé le président de la SOBUDEC, il est nécessaire de conjuguer les efforts, afin de maintenir un environnement sain.

C’est la raison pour laquelle, le ministre de la Santé, Lené Sebgo, a dit qu’il est impérieux de s’organiser pour mutualiser les moyens, partager les bonnes pratiques, réaliser les recherches les plus pertinentes et accompagner les politiques dans la définition des priorités. « Dans les pays sous-développés, les maladies infectieuses sont les cas les plus diagnostiqués dans les formations sanitaires. Les dermatoses allergiques, génétiques, métaboliques, topographiques, infectieuses, ces pathologies sont tributaires de l’environnement. Au Burkina Faso, les maladies liées à la peau représentent 30% des consultations », a indiqué le Pr Adama Traoré. Et d’ajouter que cette approche globale de la question de l’environnement interpelle tous à mener plus d’actions synergiques, aux plans individuel et collectif. « Se dotant de meilleures pratiques les plus innovantes, les professionnels de santé participent ainsi à l’édification d’un système de santé qui se met en permanence à l’écoute des populations », a affirmé le ministre de la santé. A travers les journées de dermatologie de Ouagadougou, la SOBUDEC, à l’instar des sociétés savantes, apporte une importante touche à la formation continue, par le biais du partage d’expériences qui permet aux agents de santé d’améliorer leur pratique quotidienne et de renforcer leurs connaissances scientifiques.

Créée en 2004, la SOBUDEC a pour objectif de regrouper les médecins qui se préoccupent de l’évolution des affectations dermatologiques, des infections sexuellement transmissibles et de l’entretien de la peau, au Burkina Faso. Aussi, elle travaille à favoriser les échanges d’expériences avec les autres professionnels de la santé, promouvoir toute action tendant à améliorer la pratique, l’enseignement et la recherche en matière de dermatologie, de cosmétologie et d’esthétique. Société savante, elle contribue à la formation continue de ses membres et des autres praticiens pour une meilleure connaissance et pratique de ces disciplines.

Abdel Aziz NABALOUM
Nadège COMPAORE

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !