Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la mortalité infantile : deux nouveaux vaccins pour sauver les enfants - 05/11/2013 - Aouaga - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’épouse du chef de l’Etat, Chantal Compaoré, a procédé au lancement officiel de deux nouveaux vaccins, le jeudi 31 octobre 2013 à Tanghin-Dassouri. Il s’agit des vaccins pneumococcique conjugué 13-valent PCV13 et antirotavirus pentavalent Rotateq. Désormais les enfants du Burkina Faso seront immunisés contre le pneumocoque et le rota virus. En effet, les deux vaccins combattant ces virus ont été lancés le jeudi 31 octobre 2013 dans la commune rurale de Tanghin-Dassouri, située à une vingtaine de kilomètres de Ouagadougou, par la première Dame du pays, Chantal Compaoré. Il s’agit respectivement du vaccin pneumococcique conjugué 13-valent PCV13 et de celui antirotavirus pentavalent Rotateq.

« Pour compter d’aujourd’hui, tous les enfants de 0 à 11 mois recevront en plus des vaccins habituels du Programme élargi de vaccination, sur toute l’étendue du territoire, ces deux nouveaux vaccins », a précisé le ministre de la Santé, Léné Sebgo. Pour le premier responsable de la santé au Burkina Faso, ces médicaments seront administrés gratuitement aux enfants. « La vaccination est prise en charge par l’Etat et les partenaires techniques et financiers. Il n’y a rien à payer dans les centres de santé », a-t-il ajouté. Selon le ministre, avec ces nouvelles introductions vaccinales, la mortalité infantile va considérablement diminuer dans le pays, pour peu que les mères acceptent faire vacciner leur progéniture. A cet effet, la première Dame a invité tous les parents à fréquenter les services de vaccination. L’Organisation mondiale de la santé, par la voix de sa représentante au Burkina, Jamila Cabral, a reconnu que le pneumocoque est responsable d’un grand nombre de cas de pneumonie, d’otite et de méningite et le rota virus est le principal agent causal des diarrhées aigues chez les nourrissons. Ainsi, en 2010, sur 4,199 millions de décès survenus chez les enfants de moins de cinq ans en Afrique, 18% étaient attribuables aux infections à pneumocoque et 19% à celle à rota virus. Au plan national le ministre de la Santé a souligné que chaque année, le pneumocoque est à l’origine de 20 000 décès d’enfants de moins de cinq ans et le rota virus affecte dans la même période 90% des enfants de moins de deux ans. Cette action a été financée, selon Léné Sebgo, par l’Etat et ses partenaires techniques et financiers à plus de 16 milliards de FCFA pour la période 2013-2015.

Steven Ozias KIEMTORE

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !