Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

« Chacun d'entre nous a mal à la tête au moins une fois au cours de l'année. Il peut prendre différentes formes et durer de quelques heures à quelques jours. Les maux de tête les plus fréquents sont les céphalées de tension et la migraine. Les femmes ont plus souvent mal à la tête que les hommes. Les causes des maux de tête sont généralement sans gravité mais peuvent plus rarement être un symptôme d'une autre maladie plus sérieuse. »

Quels sont mes symptômes ?

Comment soulager ma douleur ?

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique pour savoir comment :

  • Identifier le mal en fonction de vos symptômes ;
  • vous soulager efficacement et rapidement ;
  • diminuer les risques de le subir à l'avenir.

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Programme élargi de vaccination - L'Afrique occidentale vers l'éradication de la polio - 03/03/2014 - L'Observateur - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les directeurs du Programme élargi de vaccination (PEV) des pays d'Afrique de l'Ouest sont réunis à Ouagadougou du 3 au 6 mars 2014 dans le cadre de leur réunion annuelle. Ceux-ci passeront en revue la polio qui est en voie d'éradication, la vaccination de routine et les nouveaux vaccins ainsi que les initiatives accélérées de contrôle avec un accent particulier sur les progrès réalisés pour l'éradication des maladies prioritaires évitables par la vaccination.

Moyen de prévention fondamentale contre de nombreuses maladies infectieuses, la vaccination consiste à immuniser une personne contre une maladie infectieuse, en lui administrant un vaccin. Ainsi, des millions de personnes dans le monde sont sauvées chaque année grâce à ce mode immunitaire. Pour être plus efficace, L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en place un programme dénommé : Programme élargi de vaccination (PEV) dont les directeurs se rencontrent annuellement pour discuter des progrès réalisés dans la mise en œuvre des stratégies prioritaires visant l'atteinte de toutes les populations cibles aux services de vaccination. Cette année, elle n'a pas failli à cette tradition puisque cette réunion organisée en partenariat avec l'UNICEF et partenaires en charge de la vaccination se tient à l'hôtel Azalaï de Ouagadougou du 3 au 6 mars 2014.

Les directeurs du Programme élargi de vaccination durant ces quelques jours, procèderont à la revue critique des performances des années précédentes en termes de forces et de faiblesses puis discuteront des stratégies et des opportunités afin d'apporter des solutions aux insuffisances et faiblesses identifiées en rapport avec les orientations du plan d'action mondiale pour les vaccins. Aussi échangeront-ils sur la mise en œuvre du plan stratégique «Polio End Game» 2013-2018 ; le plan d'action mondial pour l'élimination de la rougeole et de la rubéole d'ici 2020 ; les résultats de l'évaluation externe du plan stratégique régional d'AFRO sur la vaccination 2009-2013.

Cette rencontre de Ouagadougou consistera en la revue des performances, le niveau de réalisation des objectifs 2013 en ce qui concerne les priorités majeures définies à savoir : l'arrêt de la transmission du polio, la réduction du nombre d'enfants non vaccinés, l'accélération de l'atteinte des objectifs d'éradication des maladies évitables par la vaccination. Bref, elle constituera un cadre de partage d'expériences et de meilleures pratiques de l'année en cours de la revue.

On peut en effet noter que des efforts considérables ont été faits dans le domaine de la lutte accélérée contre la maladie, les activités de vaccination supplémentaire contre la rougeole ont contribué à une forte réduction du taux de la mortalité chez les enfants dans la région africaine. En outre, l'amélioration de la surveillance de la fièvre jaune basée sur les cas a permis la détection rapide des épidémies et l'organisation des ripostes adéquates, des campagnes de vaccination contre le tétanos maternel. Et selon Léné Sebgo, le ministre de la Santé, le Burkina a été déclaré en 2012 comme pays ayant éliminé le tétanos maternel et néonatal. S'agissant de l'éradication de la poliomyélite, les pays se sont fortement engagés. «Il est agréable de dire qu'en dehors d'un seul pays endémique, tous les autres pays de la sous-région ont réussi à arrêter la circulation du poliovirus sauvage», a souligné Djamila Cabral, Représentante-résidente de l'OMS, tout en indiquant que c'est une avancée majeure de la sous-région ouest-africaine. Mais des efforts restent à faire pour préserver les acquis et tendre vers l'atteinte de tous les indicateurs majeurs.

Par Ebou Mireille Bayala

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !