Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Avril 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Janv./Fév. 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2016
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Pour des décisions politiques pertinentes : valorisation des résultats de la recherche en santé - 11/03/2014 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’ouverture du sixième atelier sur le projet : « Supporter l’utilisation des résultats de la recherche dans la prise de décision », en abrégé, projet SURE, a eu lieu le 10 mars 2014, à Ouagadougou et a marqué la fin de ce projet. Les participants ont discuté des résultats engrangés durant sa mise en œuvre dans les pays membres.

Le projet : « Supporter l’utilisation des résultats de la recherche dans la prise de décision », communément appelé projet SURE, a pris fin, par la rencontre de Ouagadougou, tenue le 10 mars 2014. Elle a regroupé les pays membres dudit projet, notamment, le Burkina Faso, le Cameroun, la République centrafricaine, le Congo, le Mozambique, la Zambie, le Kenyan et l’Ouganda. Ce projet, lancé en 2009, à Kampala, en Ouganda, a eu un impact positif dans les pays bénéficiaires. La responsable nationale au Burkina Faso, Mme Salimata Ki/Ouédraogo, a révélé qu’au Burkina Faso, ce projet a éclairé les prises de décision en santé et a permis de réduire le taux de mortalité. Elle a expliqué que des équipes ont été formées dans chaque pays pour aider le gouvernement à prendre les meilleures décisions en matière de santé. Le projet prend fin, dit-elle, mais les équipes qui ont été formées dans les différents pays continueront les activités de renforcement des capacités des acteurs intervenant dans la prise de décision. Elle estime que le bilan est positif, dans l’ensemble.

Valoriser les résultats de la recherche et éclairer les prises de décisions politiques

Selon Mme Salimata Ki/Ouédraogo, le département de la santé a été associé au projet. Elle a précisé que, dès le début, chaque pays a cherché les résultats sur les sites et les a adaptés à son contexte. Partant de là, des propositions d’actions ont été faites aux politiques, qui, après discussion, ont pris les décisions nécessaires. De l’avis du secrétaire général du ministère en charge de la santé, Amédée Prosper Djiguemdé, le présent atelier se tient dans un contexte mondial de valorisation des résultats de la recherche pour éclairer les décisions politiques. « La recherche pour la santé représente, aujourd’hui, l’une des principales voies permettant une amélioration véritable de la santé des population », a-t-il soutenu. Il a, par ailleurs, cité les quatre notes de politiques sanitaires que le Burkina a élaborées ; à savoir, celles portant sur la réduction de la mortalité maternelle, l’amélioration des allocations budgétaires pour la santé, la viabilisation de l’assurance maladie universelle et l’accélération de la réduction du tabagisme.
Il a souligné qu’il reste à mieux capitaliser et orienter les acquis des recherches menées, pour les traduire en actions favorables à l’amélioration de la santé de la population.

Aimée Florentine KABORE

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !