Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Les radiologistes se scannent - 21/02/2006 - L'Observateur - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les professionnels de la radiologie d’Afrique noire francophone se sont retrouvés pour la septième fois à Ouagadougou, le 20 février 2006, pour réfléchir sur l’avenir et le devenir de leur métier. Pendant 72 heures, des spécialistes, venus de pays d’Afrique, d’Europe et d’Asie, vont passer au scanner leurs difficultés
Radiographie, échographie, scanner, imagerie par résonance magnétique (IRM), angiographie, autant de termes de la radiologie et de l’imagerie médicale que le profane ne connaît pas. Peu importe pour le commun des mortels de savoir ce que tout cela veut dire ni comment fonctionnent les appareils de l’imagerie médicale, c’est le résultat et la compétence des hommes qui les manipulent qui comptent.

Sans être du milieu de la radiologie, nous nous sommes intéressé à la chose à la faveur de la tenue du 7e congrès de la société de radiologie d’Afrique noire francophone, qui a ouvert ses portes à Ouagadougou, le 20 février 2006. Les terminologies ci-dessus citées, aussi rébarbatives qu’elles puissent paraître, cachent des aspects de la radiologie assez passionnants.
Sans nous aventurer dans les dédales de l’imagerie médicale, disons que lorsqu’on parle de la radiographie, on voit les rayons X, qui sont de la même famille physique que les rayons lumineux. Ceux-ci permettent d’impressionner un film radiographique. Ceux qui ont déjà eu des fractures du bras, par exemple, savent donc ce que c’est.
L’échographie est une technique d’imagerie médicale qui est apparue il y a une vingtaine d’années. Elle permet d’explorer toutes sortes d’organes : sein, muscle, foie, rein, etc.

Le scanner est un tube à rayon X, qui tourne autour du patient. Le film est remplacé par des capteurs numériques et l’image est reconstituée par l’ordinateur.

L’angiographie est une technique qui consiste à opacifier les vaisseaux par un produit de contraste, ce qui permet de les visualiser... Après cette petite escapade dans le domaine médical, notre métier de journaliste consiste quelquefois à expliquer ce qu’on ne connaît pas bien soi-même, laissons le soin aux radiologistes d’Allemagne, du Bénin, de Belgique, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, d’Italie, du Mali, du Niger, de la RD Congo, du Sénégal, de Suisse, du Togo, de Tunisie, de Mauritanie et de Vietnam, réunis à Ouagadougou, de réfléchir sur des thèmes tels que l’imagerie des infections, l’imagerie des hémoglobinopathies, l’imagerie de la mère, du fœtus et de l’enfant, dans le cadre de leur 7e congrès.

La cérémonie d’ouverture de la rencontre a été présidée par le ministre de la Santé, Bedouma Alain Yoda, qui avait à ses côtés son homologue des Enseignements secondaire, supérieur et de la Recherche scientifique, Joseph Paré. Le chef du département de la Santé a dit tout le plaisir qu’il a à présider l’ouverture des travaux de ce 7e congrès de la Société de radiologie d’Afrique noire francophone (SRANF).
Il a affirmé être persuadé que ce ne serait pas un congrès de plus, mais qu’il apporterait une amélioration substantielle dans la prise en charge des patients sur le plan de la radiologie et de l’imagerie médicale.
Il a souhaité la bienvenue aux participants venus de loin prendre part à ce rendez-vous d’échange d’expériences entre sociétés francophones de radiologie du Nord et du Sud. Cette rencontre se tient concomitamment avec les deuxièmes journées de radiologie de la Société burkinabè de radiologie (SOBURAD) qui a l’honneur d’organiser le présent congrès de la SRANF, la société mère.
Les praticiens de la radiologie et de l’imagerie médicale ne vont pas chômer pendant les trois jours de travaux, c’est le moins qu’on puisse dire. En effet, ils auront, au menu de leurs réflexions, 20 conférences, une centaine de communications, 2 cours et 8 ateliers avec en marge une exposition de matériel de l’imagerie médicale.

Agnan Kayorgo

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !