Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

8 cardiologues entièrement formés au Burkina sont opérationnels - 22/12/2014 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La cérémonie de sortie de la première promotion de diplômés d’études spéciales de cardiologie entièrement formés au Burkina Faso, est intervenue le vendredi 19 décembre 2014 à Ouagadougou. Ils sont huit nouveaux cardiologues dont 6 Burkinabè, un Tchadien et une Gabonaise qui ont été mis à la disposition du département de la Santé.

Au terme de quatre années de formation alliant la théorie surtout à la pratique, huit étudiants en cardiologie ont été jugés dignes du Diplôme d’Etudes Spéciales (DES) de cardiologie. Ces quatre ans de formation, de l’avis du délégué de la promotion, Herve Kaboré, ont été une « aventure » joyeuse et une recherche permanente de l’excellence. Ils ont à l’occasion, bénéficié des encouragements et des conseils du patron de la cérémonie, le Premier ministre, Yacouba Isaac Zida. Le chef du gouvernement, les a invités à cultiver les valeurs cardinales qui fondent et valorisent notre société. Ceci d’autant que leurs interlocuteurs, seront des personnes fragiles qui ont besoin d’attention particulière. « Dans votre vie de tous les jours, vous devez par vos actions, contribuer à rehausser l’image des médecins cardiologues à travers votre don de soi, votre abnégation, votre humilité et l’empathie pour vos patients », leur a-t-il conseillé.
Pour lui, ils doivent être des médecins modèles et travailler à faire régresser les affections cardio-vasculaires au Burkina Faso et en Afrique. Pour le coordonnateur du DES de cardiologie, le Pr Patrice Zabsonré, les nouveaux docteurs doivent cultiver l’excellence car selon lui, leurs diplômes sont le fruit de plusieurs années de sacrifices soutenus sur plusieurs plans. « Ces diplômes n’auront de valeur que lorsque vous aurez mis au service de la société votre savoir, votre savoir-faire et votre savoir-être. Vous êtes impatiemment attendus par les populations de nos villes », a-t-il ajouté. L’idée de création du DES de cardiologie émane d’un homme : le Pr de cardiologie du Mali, Mamadou Touré. C’était au cours des troisièmes journées de la Société de cardiologie du Burkina (SOCARB) en 2009 qu’il a émis le vœu de voir le « pays des Hommes intègres » formé ses propres cardiologues. Le DES a donc été crée l’année suivante par un arrêté du président de l’Université de Ouagadougou et les premiers étudiants ont été recrutés pour la formation. Choisi comme parrain de la cérémonie, le Pr Mamadou Touré, s’est félicité du travail réalisé depuis 2009 et a souhaité la construction d’un bloc opératoire de cardiologie pour un parachèvement. La promotion a pris le nom « Persévérance » afin de s’identifier aux professeurs qui leur ont assuré les quatre années de formation. Ce choix de l’avis du délégué de la promotion, Hervé Kaboré, vise à s’identifier aux professeurs qui ont su leur transmettre avec abnégation, sagesse et disponibilité le savoir et la rigueur dans le travail bien fait. De même, a-t-il ajouté, ils ont su faire face à leur fougue de jeunesse en leur ont montré le bon chemin. Selon le président de l’Université de Ouagadougou, Kalifa Bayo, la création du DES de cardiologie est la conséquence de la quête permanente de l’excellence dans la formation de médecins spécialistes. L’on enregistre à cet effet, cette année, plus de 20 DES dont les derniers nés sont la neurologie, l’urologie et l’ophtalmologie a-t-il précisé. La coordination des DES de cardiologie et les lauréats ont profité de la cérémonie de sortie pour soumettre au Premier ministre un certain nombre de préoccupations.

L’hôpital national Blaise Compaoré change de statut

Notamment, la mise en œuvre encore incomplète de la révision des curricula de formation telle que proposée par les experts de l’OOAS, la faible fonctionnalité des unités de soins intensifs cardiologiques, l’absence d’unités d’urgences cardiovasculaires et ce, malgré les recommandations des quatrièmes journées de la SOCARB en 2012, et l’absence d’activités de cardiologie interventionnelle au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO). Le Pr Patrice Zabsonré a plaidé pour la révision du statut administratif de l’Hôpital National Blaise Compaoré (HNBC) pour y accueillir les stagiaires du DES de cardiologie de l’Unité de Formation et de Recherche en Sciences de la Santé (UFR/SDS).

Le Premier ministre, Yacouba Isaac Zida a accepté séance tenante, la révision du statut administratif du CHNBC dont le nom, a-t-il réitéré sera également changé. Il s’est aussi engagé avec son gouvernement à l’érection de nouvelles infrastructures qui contribueront à offrir plus de confort et de bonheur aux patients, à subventionner les médicaments et les consommables utilisés en cardiologie, à la dotation des services de cardiologie en matériels didactiques, pédagogiques et informatiques de pointe et à l’octroi de fonds pour le fonctionnement et l’attribution de bourses d’études aux candidats éligibles. Pour le compte de l’année 2014-2015, à l’UFR/SDS, huit nouveaux étudiants ont été retenu pour la formation à l’issue de l’examen probatoire. Cela porte les effectifs des étudiants en spécialisation à 34, de la première à la quatrième année pour un total de 7 enseignants permanents, soit un ratio d’un enseignant permanent pour 5 étudiants en DES de cardiologie.

Wurotèda Ibrahima SANOU

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !