Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Des volontaires chrétiens au secours des populations de Léo - 17/01/2007 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La congrégation des Sours de l'Immaculée Conception a, grâce à un financement d'un groupe de volontaires chrétiens italiens, construit un dispensaire à Léo. L'inauguration de cette infrastructure est intervenue lundi 15 janvier 2006 dans ladite ville en présence de Gisèle Guigma, ministre de la Promotion de la femme, ainsi que d'une délégation des donateurs venue d'Italie.

«La foi sans les ouvres est une foi morte», dit la Bible. Faisant sienne cette assertion biblique l'archiconfrérie de la miséricorde de Empoli, un groupe de volontaires chrétiens italiens, s'est illustrée dans la réalisation d'ouvres humanitaires. La construction du dispensaire «Notre-Dame de la Miséricorde de Léo», dont l'inauguration est intervenue lundi 15 janvier 2007, fait partie de ses ouvres. Pour Emilio Fabricio Hettore, représentant des donateurs, c'est avec joie que l'archiconfrerie, dans le cadre de la charité chrétienne, contribue à l'amélioration des conditions des marginalisés. Il a aussi réaffirmé la disponibilité de son organisation à poursuivre son soutien aux populations à travers l'ouvre des bénévoles.

Quant au maire de Léo, Yacouba Diakité, il a indiqué que «cette infrastructure va contribuer à l'amélioration de la couverture sanitaire de nos populations et permettra du même coup, le désingorgement du CMA qui, avec la croissance démographique et le flux migratoire, connaît une saturation».

Mme Gisèle Guigma, ministre de la Promotion de la femme, marraine de cette cérémonie, a salué l'ouvre des volontaires italiens. S'appuyant sur la maxime selon laquelle «quand un dispensaire ouvre ses portes, ce sont les frontières de la maladie qui s'éloignent à jamais avec tout son spectre de souffrances et de la désolations», elle a indiqué que cette ouvre constitue le début de la concrétisation des voux de soulagement et de santé.

Selon elle, «cette action bienfaisante s'inscrit parfaitement dans les priorités du programme quinquennal de Son Excellence le Président du Faso». D'un coût total de 94 640 823 F CFA, ce dispensaire se compose entre autres de deux salles de consultations, d'une salle de soins, de trois salles d'observation, d'un dépôt pharmaceutique, d'un laboratoire, d'un forage etc. Le ministre de la Santé, par la voix de son conseiller technique, Boureima Tarnagda, s'est réjoui de ce que cette infrastructure vienne renforcer l'action de son département. Il a émis le souhait qu'elle se développe pour devenir un complexe sanitaire à travers son extension. S'adressant aux populations de Léo, bénéficiaires de ce dispensaire, la marraine a indiqué qu'il n'est pas destiné aux malades seuls. «Tout homme bien portant étant un malade qui s'ignore» comme le dit le mot du Dr Knock, Gisèle Guigma leur a demandé «individuellement et collectivement de prendre soin de cette réalisation et de pourvoir à son bon fonctionnement».

Ladji BAMA

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !