Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la lèpre : La 53e journée mondiale célébrée à Ouahigouya - 27/02/2006 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Cette année, le Burkina Faso a célébré la 53e journée mondiale des lépreux à Ouahigouya. C’est le ministre de la Santé, Alain Yoda qui a présidé la cérémonie. Il avait à ses côtés, le ministre Salif Diallo et les partenaires techniques et financiers.
Quand Jacques Wandaogo, président de Raoul Follereau Burkina a fini de lire l’appel de son président, Michel Récipon de l’Association française Raoul Follereau, les lépreux et toute l’assemblée présente ont compris que la lèpre est loin d’être une fatalité.

Cet appel a suscité un espoir au représentant des lépreux, Yacouba Barry, qui au nom des autres malades, se voyaient abandonnés. Pour preuve, 14 millions de malades ont pu être guéris ces 25 dernières années, a martelé Jacques Wandaogo. Pour le ministre de la Santé Alain Yoda, la journée est une aubaine pour sensibiliser le grand public aux problèmes liés à la lutte contre la lèpre à savoir, le développement des activités d’éducation sanitaire auprès des populations, la stigmatisation liée à la maladie, le dépistage volontaire, la formation des agents de santé pour renforcer et améliorer leurs compétences dans la prise en charge précoce de la maladie. Au Burkina Faso, la lèpre reste une maladie révélatrice de la pauvreté et des mauvaises conditions de vie. Sur le plan mondial, plus d’une dizaine de millions de personnes ont été guéries de la maladie durant les deux dernières décennies. Le nombre de nouveaux cas reste stable avec en moyenne, un nouveau cas tout es les minutes soit plus d’un demi million de cas par an malheureusement. 15% de ces nouveaux cas sont des enfants de moins de 15 ans tandis que 2 à 3 millions des malades présentent des séquelles invalidantes.
Les pays les plus touchés par la lèpre sont entre autres l’Inde, le Brésil, la république démocratique du Congo, le Népal, la Tanzanie, le Mozambique, Madagascar, l’Angola et la République centrafricaine. En Afrique, la lèpre est présente avec 47 079 cas enregistrés en 2005 soit un taux de prévalence de 0,69 pour 10 000 habitants. Au Burkina Faso l’objectif d’élimination de la lèpre pour 10 000 habitants, a été atteint en 1994. Au cours de l’année 2005, 852 nouveaux cas de lèpre ont été enregistrés dont 110 présentant des infirmités visibles.
Les malades déclarés guéris au cours de 2005 sont au nombre de 631, tandis que l’année 2006, 740 malades suivent un traitement. Les prévalences varient de 0,5 cas pour 10 000 dans les districts de Boussé, Titao et Saponé et 2,5 cas pour 10 000 habitants dans les districts sanitaires de Batié, Diébougou et Gaoua.

Jean-Victor Ouedraogo

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !