Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Ier Congrès dentaire international de Ouagadougou : La sécurité des patients, une préoccupation des dentistes - 08/02/2007 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'Association dentaire du Burkina Faso (ADBF) organise du 6 au 9 février 2007, le Ier congrès dentaire international de Ouagadougou sur le thème : "Quelle hygiène pour la sécurité des patients". La cérémonie d'ouverture a été présidée par Mme Chantal Compaoré, épouse du chef de l'Etat, présidente de la fondation Suka.

Près de deux cent cinquante (250) congressistes issus du Groupement des associations francophones (GADEF) et de la Fédération dentaire internationale (FDI) vont pendant quatre (4) jours s'interroger et rechercher l'efficience pour les soins bucco-dentaires. Ainsi, le Ier Congrès dentaire international de l'Association dentaire du Burkina Faso (ADBF) est une formation continue qui, selon le président du Comité d'organisation, le colonel Alfred Ouédraogo, va s'étendre sur tous les départements dentaires. Toutefois dans un contexte de VIH, les participants vont insister sur le besoin et des nouvelles techniques de stérilisation afin de donner plus de sécurité aux patients.

Selon les statistiques de l'OMS, les pathologies bucco-dentaires surtout la carie dentaire constituent le quatrième fléau mondial après les maladies cardio-vasculaires, le paludisme et le VIH/SIDA. Elles représentent la 1re cause de morbidité dans le monde. Pour ADBF, la situation de la santé bucco-dentaire dans notre pays n'est pas des plus enviables. Le Burkina Faso ne compte que 65 dentistes pour 80 attachés de santé en odonto, pendant que la prévalence de la carie parodontopathie reste élevée. Cependant le ministre en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a rassuré les chirurgiens-dentistes de l'ouverture très prochaine d'une filière de la chirurgie dentaire à l'Unité de formation et de recherche des sciences de la santé (UFR/SDS) à l'Université de Ouagadougou.

Pour la présidente de la Fédération dentaire internationale (FDI), Michel Aerden, avec le premier congrès, le Burkina est rentré dans l'histoire mondiale de la santé bucco-dentaire. Elle a invité ses collègues à respecter l'éthique de leur métier. Car sans éthique, il n'y a pas de confiance, ni de profession. Du reste, elle soutient que la santé bucco-dentaire, malgré le fait qu'elle soit logée dans les maladies dites négligées, est un droit humain fondamental. Des communications d'imminentes personnalités du monde scientifique, sont prévues. Et, à terme, Mme Chantal Compaoré, épouse du chef de l'Etat, présidente de la Fondation Suka, espère des conclusions heureuses à même d'améliorer la santé des populations africaines. Aussi, elle souhaite que l'ADBF s'investisse davantage dans l'éducation et la sensibilisation des populations sur la santé bucco-dentaire.

Boureima SANGA

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !