Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Revue annuelle 2017 du secteur de planification santé : un taux de 78% de réalisations, selon le ministre de la santé, Pr Nicolas Méda - 05/03/2018 - Le Faso - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Contribuer à la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES), le suivi des progrès dans le secteur de la planification de la santé nutrition vers l’atteinte des objectifs du PNDES et des Objectifs du développement durable(ODD) liés à la santé. Voici décliné l’objectif global de cette revue sectorielle de l’année 2017 du secteur de planification santé dont l’ouverture est intervenue ce lundi 5 mars 2018, au Centre hospitalier universitaire de Tengandogo, à Ouagadougou, en présence du ministre de la santé, Pr Nicolas Méda.

Prévue pour se tenir en deux phases, la revue sectorielle annuelle de l’année 2017 s’étendra sur une journée à l’effet d’examiner principalement le projet du rapport de performance produit par le comité technique de ladite revue. En clair, cette revue annuelle vise entre autres objectifs, le bilan de la mise en œuvre des recommandations issues de la revue annuelle 2017, l’appréciation de l’état de réalisation des réformes stratégiques et des investissements structurants en fin 2017, des recommandations pour l’amélioration des performances du secteur de planification santé et nutrition.

Il est donc attendu de ce cadre sectoriel de dialogue du secteur de planification santé les résultats ci-après :

  • l’appréciation de l’état de mise en œuvre des recommandations issues des revues antérieures ;
  • la réalisation d’une évaluation du niveau d’atteinte des indicateurs en fin 2017 ;
  • le renforcement du cadre partenarial, de la concertation et la coordination au sein du ministère de la santé, etc.

De l’avis du ministre de la santé, président de la cérémonie, Pr Nicolas Méda, il est plus attendu du secteur de la santé, le développement du capital humain. Et de mentionner à cet effet trois attentes du gouvernement et de la population, « garantir à tous l’accès à des soins de qualité, améliorer la nutrition des mères et des enfants, accélérer la transition démographique pour permettre au Burkina Faso de capturer le dividende », a-t-il noté. Il a également tenu à rappeler que sur 27 mesures à mettre en œuvre en 2017, seulement six mesures restent en cours de mise en œuvre. Ce qui correspondrait, à en croire le ministre Méda, à 78% de réalisations au titre de l’année 2017. Ces mesures concernent la gratuité des soins, les intrants nutritionnels, la lutte contre les mutilations génitales féminines, la lutte contre le mariage des enfants...

Des priorités de 2018, le ministre de la santé répond : « c’est essentiellement la mise en œuvre de la loi sur la fonction publique hospitalière, le développement de tous les projets d’infrastructures sanitaires, et la garantie de la sécurité sanitaire et surtout alimentaire ».

Pour rappel, c’est dans le cadre du suivi de la mise en œuvre du PNDES (2016-2020) que 14 Cadres sectoriels de dialogue (CSD) ont été créés. De ces derniers, le cadre sectoriel de dialogue du secteur de la planification santé. Celui-ci regroupe le ministère de la femme, de la solidarité nationale et de la famille, le ministère de l’agriculture et des aménagements hydrauliques, les organisations de la société civile, le secteur privé et les collectivités territoriales qui interviennent dans les domaines de la santé. Le cadre sectoriel de dialogue santé contribue à la mise en œuvre du PNDES à travers son axe stratégique 2.

Tambi Serge Pacôme Zongo

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !