Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Question au pédiatre : Que faire quand un enfant ne veut pas manger ? - 09/10/2018 - L'Observateur - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Manger est une loi de la nature : il faut manger pour vivre. Cependant, malgré la disponibilité de la nourriture, faire manger certains enfants relève d'un parcours du combattant pour de nombreuses mères.

Malgré les flatteries, les encouragements et même les intimidations, nos bouts de chou refusent souvent d'avaler la moindre bouchée, ce qui angoisse bon nombre de parents. Mon enfant ne veut pas manger, que faire ?

La plupart des pédiatres conseillent, dans cette situation, de ne pas stresser mais de chercher à savoir tout simplement si l'enfant n'est pas malade.

Il y a des enfants (vers 2 ans ou 4 ans)à qui la nourriture ne dit absolument rien. Les parents fournissent de gros efforts pour leur faire manger mais peine perdue.

Ils peuvent passer une journée entière sans avaler le moindre repas, occupés très souvent à suivre la télévision ou à s'amuser. En réalité, l'enfant consacre moins de temps à manger, car son corps a moins besoin de nourriture.

Mais nombreux sont les parents qui sont préoccupés par la situation, s'arrachant les cheveux pour amener leur trésor à manger. De l'avis des pédiatres pourtant, il n'y a pas à se tracasser face à un enfant qui ne mange pas. Il faut, si possible même, l'ignorer, car, sont-ils convaincus, un enfant ne se laisse pas mourir de faim.

La première erreur des parents, c'est de chercher à comparer leur petit à un autre de son âge, tenant des propos du genre : mon fils et un tel ont le même âge, pourtant l'autre est plus en forme.

Non, les enfants ne peuvent pas se développer de la même manière, d'autant plus qu'ils n'ont pas les mêmes parents. Et chaque enfant a des besoins propres à son métabolisme, sa taille et son poids.

Le mieux donc, c'est de vérifier si le poids et la taille de votre « champion » correspondent à son âge, et ça, le pédiatre pourra vous le dire.

Face à un enfant qui ne veut pas manger, les spécialistes conseillent aussi de vérifier s'il n'est pas malade. L'enfant peut, par exemple, avoir des plaies dans la bouche, une dent peut être en train de pousser, ou l'enfant peut avoir des parasites dans l'estomac qui font qu'il n'a pas envie de manger.

C'est pourquoi il faut envoyer les enfants régulièrement chez le pédiatre, qui va facilement détecter le problème et montrer la conduite à tenir. Même à la maison, il faut songer de temps en temps à déparasiter les enfants.

Une fois les bobos de santé gérés, il faut éviter que le bambino ait des choses à grignoter. Ne pas lui faciliter l'accès aux bonbons, jus et autres sucreries qui peuvent couper sa faim.

Afin d'éviter que votre tout-petit remplisse son estomac de liquide avant de manger, offrez-lui un petit verre d'eau ou de lait une fois le repas commencé. Evitez cependant de lui servir du jus en même temps que la nourriture.

En revanche, il ne faut pas vouloir que celui-ci avale une tonne de nourriture. Il faut, en le servant, en mettre une petite quantité et lui dire d'en redemander s'il en veut encore. Cela peut le motiver à terminer son plat pour en prendre encore.

Dans les cas où il se limite à de petites quantités ou qu'il a un aliment qu'il adore et qu'il aime prendre tout le temps (boire le lait par exemple), il faut juste s'assurer que ce qu'il prend contient tous les nutriments ou qu'il est assez riche.

De toute façon, lui seul sait s'il a faim. S'il mange peu ou des aliments à faible teneur en énergie lors d'un repas il mangera davantage ou choisira des aliments à teneur en énergie plus élevée au prochain repas si son corps le lui dicte. Le défi pour les parents, c'est de faire confiance aux signaux de satiété de leur enfant.

C'est aussi une erreur que de camoufler un autre aliment dans celui que l'enfant aime pour l'amener à le manger. Cela peut le dégoûter de sa nourriture préférée.

Il n'est pas conseillé de forcer un enfant, de quelque façon que ce soit (menaces, flatteries) à manger car, il risque de développer une mauvaise relation avec la nourriture. Il mangera trop pour vous faire plaisir et obtenir votre affection, ou il refusera de manger s'il éprouve trop de pression ou se sent dévalorisé.

De même, il ne faut pas toujours céder aux caprices de votre trésor en lui trouvant quelque chose d'autre à manger que ce que vous avez cuisiné. Si l'enfant refuse de manger ce qui a été préparé à la maison, offrez-lui en une part symbolique pour qu'il la goûte, et si ça lui plaît, il en mangera.

Enfin, il faut créer les conditions pour inciter les enfants à manger : par exemple lui trouver un couvert avec de jolis dessins et éviter de le servir très tard au moment où il est fatigué ou a sommeil.

Par Alima Séogo/Kouanda

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !