Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Laboratoire national de santé publique : Le nouveau DG, Pr Elie Kabré s'installe - 14/10/2018 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le nouveau directeur général du Laboratoire National de Santé Publique (LNSP), Pr Elie Kabré, a été officiellement installé, le mercredi 10 octobre 2018 à Ouagadougou, par le Président du Conseil d'Administration (PCA) Dr Mété Bonkoungou.

Nommé en conseil des ministres du mercredi 19 septembre 2018, le nouveau Directeur Général (DG) du Laboratoire National de Santé Publique (LNSP), Pr Elie Kabré, a été officiellement installé, le mercredi 10 octobre 2018 à Ouagadougou. C'est le Président du conseil d'administration (PCA), Dr Mété Bonkoungou qui l'a « intronisé ».

Il remplace à ce poste, Emile Kaboré, qui a assuré l'intérim pendant 8 mois. Lors de la cérémonie de passation de service, le DG par intérim a traduit sa reconnaissance à l'ensemble des collaborateurs pour « leur soutien et leur mobilisation » grâce auxquels, « il a relevé le défi de faire fonctionner l'établissement durant la période d'intérim que d'aucuns ont qualifié de moments de hauts risques ».

Et ce, au regard des circonstances de départ de l'ancien DG, Pr Koiné Maxime Drabo et la mise en place de l'intérim qui ont suscité des inquiétudes au sein du personnel et donné libre cours aux conjectures. « Mais grâce aux bonnes dispositions de la hiérarchie ainsi que celles de l'équipe de direction, nous avons conduit l'établissement à ce jour sans que le chaos redouté ne se réalise », s'est-il réjoui.

Tout en reconnaissant que l'intérim est une période délicate qui nécessite beaucoup de précautions de la part de celui à qui il est confié, il a dit achevé sa mission avec le sentiment du devoir accompli. Il a rassuré le nouveau directeur général de sa disponibilité à l'accompagner dans le management, de l'établissement.

Un soutien que le personnel de la structure à travers leur représentant Idrissa Ouédraogo, a également promis au Pr Kabré. « M. le directeur, un adage nous enseigne que derrière chaque grand homme, il y a une grande femme. Mais pour ma part, je vous assure que derrière vous, se trouvent 209 hommes et femmes en ordre de bataille, prêts à affronter les défis qui s'imposent à l'établissement », s'est-il adressé au Pr Kabré.

Ces mots ont « réconforté » le nouveau directeur général qui a reconnu avoir besoin du concours de tous ses collaborateurs pour réussir sa mission. « J'ai lu quelque part que notre maison ne va pas bien. Et ça en a tout l'air », a-t-il ironisé avant de promettre de tout mettre en œuvre dans les prochains jours pour trouver des solutions aux difficultés afin de redonner plus d'espoir aux uns et aux autres quant à l'avenir de cette « importante » institution.

« Le laboratoire répondra à sa vocation. Celui de servir. Nous resterons ouvert aux innovations scientifiques du moment ainsi qu'aux multiples intelligences fécondes venant de notre pays et d'ailleurs », a-t-il assuré aux plus hautes autorités du pays à qui il a traduit sa reconnaissance pour la confiance placée en sa personne pour conduire les rênes du laboratoire.

Hommage aux prédécesseurs

La cérémonie d'installation du nouveau DG a été l'occasion pour le LNSP de rendre hommage à ses anciens directeurs notamment au Pr Koiné Maxime Drabo. Responsables et agents ont, à l'unanimité, dit retenir de lui « l'image d'un commis de l'Etat qui s'est efforcé de partager avec le personnel de l'établissement, les valeurs et les grands principes de l'administration publique ».

Et le représentant du personnel d'ajouter : « pendant six ans et six mois à la tête du LNSP, il a assumé son rôle de premier responsable avec rigueur et rectitude », a-t-il reconnu avant de le féliciter pour les avancées notables enregistrées lors de son passage à la direction générale. Au nombre de ces avancées, il a cité l'amélioration des plateaux techniques et la réalisation des travaux de réfection de bâtiments pour l'amélioration du cadre de travail du personnel.

En outre, il a particulièrement félicité le Pr Drabo pour le management dont il a fait preuve dans la gestion des crises qu'a connues l'établissement en optant pour la promotion du dialogue social à travers l'ouverture des réunions de l'équipe de direction à la participation des représentants syndicaux et le règlement des contentieux, de concert avec les partenaires sociaux. Toutes ces actions lui ont valu la reconnaissance de ses « anciens » collaborateurs qui l'ont exprimé à travers des ovations et des cadeaux.

Par Nadège Yameogo et Hadofini Clotilde Bicaba

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !