Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Mars 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Novembre/Décembre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2019
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Saison épidémique 2018-2019 : Le ministère de la Santé prépare la riposte - 12/02/2019 - Le pays - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministère de la Santé a présidé une rencontre d'information et de sensibilisation à l'endroit des gouverneurs de régions, des directeurs régionaux de santé, des acteurs ministériels et partenaires sur les épidémies en général, et celle de la méningite en particulier. C'était le 8 février 2019, à Ouagadougou. Mieux s'outiller contre les épidémies en général et contre la méningite en particulier, mettre tous les acteurs au même niveau d'information concernant le plan de préparation et de riposte contre une éventuelle épidémie de méningite et amener ces acteurs à s'impliquer dans la lutte contre les épidémies, c'est, d'après le ministère de la Santé, l'objectif recherché à travers cette rencontre.

Selon Sibiri de Issa Ouédraogo représentant le ministre de la Santé lors de la cérémonie d'ouverture de ladite rencontre et par ailleurs gouverneur de la région du Centre, l'organisation de cette rencontre préparatoire de la saison épidémique témoigne de la volonté du ministère de la Santé de partager l'information juste avec l'ensemble des acteurs afin d'asseoir les bases du succès de la gestion de la saison épidémique et d'une nouvelle épidémie de méningite dans notre pays au cours de l'année.

« Elle se tient dans un contexte particulier, au moment où des cas inhabituels de décès ont été enregistrés dans la commune de Botou située dans le district sanitaire de Diapaga dans la région Est de notre pays.

Les investigations entreprises par nos équipes techniques avec l'appui des autorités administratives, politiques, religieuses et coutumières locales, nous permettent d'affirmer à ce stade que cette situation est liée au méningocoque « C », a-t-il dit.

Cette situation, selon toujours le représentant du ministre de la Santé, aurait pu être rapidement contenue si les malades avaient spontanément consulté et bénéficié d'une prise en charge précoce dans les formations sanitaires.

Fort heureusement, depuis la mise en œuvre des mesures sanitaires idoines à partir du 28 janvier 2019, « nous n'avons plus enregistré de décès et la situation est à présent sous contrôle grâce à l'engagement des autorités administratives et sanitaires ».

« Le Burkina Faso n'a pas connu d'épidémie de méningite en 2018, mais le plan de préparation qui a été mis en œuvre a permis de renforcer la surveillance épidémiologique et d'assurer la prise en charge des cas qui ont été reçus dans les formations sanitaires ».

Cependant, malgré les mesures prises par les structures sanitaires, le risque de survenue d'une épidémie de méningite demeure en 2019, a fait savoir le gouverneur de la région du Centre.

« Ceci pourrait être favorisé par : les mouvements transfrontaliers des populations aggravés par le contexte sécuritaire difficile, les conditions sécuritaires dans la bande sahélo-saharienne, les difficultés de mise en œuvre de la vaccination de routine dans les zones reculées ou difficiles d'accès, etc. », a-t-il déclaré.

Pour cette année 2019, le gouverneur du Centre a déclaré que la volonté politique des plus hautes autorités de protéger la santé de la population se manifeste en matière de lutte contre les épidémies, à travers les actions majeures suivantes : l'adoption d'un plan de préparation et de risposte à une éventuelle épidémie de méningite en 2019 en Conseil des ministres en sa séance du 12 décembre 2018, le pré positionnement des médicaments et consommables pour la prise en charge des cas de maladies à potentiel épidémique dans toutes les régions sanitaires et centres hospitaliers du pays, etc.

Par Frédéric Tianhoun

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !