Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Surveillance épidémiologique : Capitaliser les expériences pour mieux lutter contre les épidémies - 25/04/2007 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Ouagadougou abrite les 23 et 24 avril 2007, une rencontre régionale inter-pays du Projet d’appui à la surveillance épidémiologique intégrée (PASEI), phase 2 sur le thème “PASEI- 2 : bilan, perspectives et enjeux”. Les experts du Projet d’appui à la surveillance épidémiologique intégrée (PASEI) phase 2, venus du Bénin, Burkina Faso, Guinée, Mali et Niger vont pendant deux jours faire le bilan des activités du PASEI et peaufiner des nouvelles stratégies pour mieux lutter contre les maladies épidémiologiques.

En effet, placée sous le thème “PASEI-2 : bilan, perspectives et enjeux”, la rencontre vise à favoriser les échanges entre les principaux acteurs en surveillance épidémiologique. Toute chose qui permettra de capitaliser les leçons apprises ainsi que les meilleures pratiques en matière de surveillance épidémiologique des quinze dernières années. Egalement, la rencontre permettra une réflexion de fond sur l’importance d’une concertation visant à harmoniser les approches d’intervention pour une meilleure gestion de la surveillance épidémiologique en Afrique de l’Ouest. Pour le directeur général du Centre de coopération internationale en santé de développement (CCISD), Denis M. Pinsonnault, le PASEI-2 est aujourd’hui à la croisée des chemins.
Ainsi, un bilan de son appui aux cinq pays engagés dans ce projet s’impose.

Selon lui, une analyse des enjeux d’une surveillance épidémiologique régionalisée pouvant répondre aux attentes et aux objectifs nationaux en matière de lutte contre la maladie est essentielle. “Il nous apparaît opportun étant donné notre mandat d’organisme-accompagnateur, de susciter une réflexion collective pour parfaire le diagnostic-bilan du projet et analyser les leçons apprises. Il est également de notre devoir de documenter les mécanismes pouvant assurer la pérennité des acquis afin d’en dégager les perspectives pour le suivi de l’accompagnement d’un tel projet”, a indiqué M. Pinsonnault.

Quant à l’ambassadeur du Canada au Burkina, Louis-Robert Daigle, le PASEI est un très bon exemple du soutien du Canada à la lutte contre les maladies en Afrique. Et le secrétaire général du ministère de la Santé, Gabriel Ouango, de se réjouir de la coopération canadienne. Pour lui, cette option du Canada d’appuyer les pays africains, traduit l’importance du rôle de la surveillance épidémiologique dans la détection et le contrôle des problèmes de santé publique.

Le Projet d ‘appui à la surveillance épidémiologique intégrée en Afrique de l’Ouest (PASEI-2) est une initiative des ministères de la Santé du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali et du Niger, initié en collaboration avec le Centre de coopération en santé et développement (CCISD). Il est financé par l’Agence canadienne de développement (ACDI).

Boureima SANGA

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !