Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Un cytomètre pour analyser les CD4 - 13/06/2007 - L'Observateur - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La coalition pour la promotion des personnes vivant avec le VIH, formé du réseau d’accès aux médicaments essentiels, de l’association Pengdwendé et de la clinique pour la promotion de la santé familiale, dispose depuis hier 12 juin, un cytomètre de flux pour mesurer le taux de CD4 chez les PV VIH. Cet appareil vient confirmer la volonté de cette coalition d’accentuer sa prise en charge des malades du SIDA.

Dans le cadre d’un partenariat avec l’OSIWA, Open Society Initiative for West Africa ou encore Initiative ouest-africaine pour une société ouverte, le RAME, l’association Pengdwendé et la clinique pour la promotion de la santé familiale ont formé une coalition baptisée coalition pour la promotion des personnes vivant avec le VIH.
Cette structure, qui fait de la promotion des droits des PV VIH son cheval de bataille, vient d’acquérir un appareil servant à évaluer le taux des CD4 chez les personnes vivant avec le VIH.

Cet appareil d’un coût d’environ 15 millions de francs et livré par le laboratoire allemand Partec a la capacité de réaliser près de 250 tests par jour. Et les résultats sont disponibles un quart d’heure après les prélèvements sanguins. Il se présente sous la forme d’un bloc métallique intégrant un ordinateur interne, d’un écran et d’un compartiment qui reçoit les mélanges de liquides.
Selon Georges Zangré, technicien de laboratoire de la clinique pour la promotion de la santé familiale plus connue sous le nom de clinique des sages-femmes, l’importance du cytomètre de flux dans la prise en charge médicale des malades du SIDA est qu’il donne des informations prises sur le taux de CD4 contenu dans un microlitre de sang.

« C’est d’ailleurs uniquement à partir de ces informations que l’on peut savoir si le malade doit être mis sous traitement antirétroviraux ou non », nous a confié, tout heureux, M. Zangré. Il a assuré qu’avec cet instrument de pointe, la clinique des sages-femmes procédera elle-même à ses propres examens.

La coordinatrice de la clinique, Mme Brigitte Thiombiano, estime que sa structure pourra assurer la prise en charge de sa population cible, qui se chiffre à environ 100 malades l’an. « Les 100 premières analyses seront gratuites, mais à terme, nous ferons un coût social, juste pour nous permettre d’assurer la maintenance de l’appareil. Mais si entre temps, nous avons un partenaire qui veut nous soutenir, nous pourront envisager la gratuité des analyses », a laissé entendre Mme Thiombiano.
Selon Georges Zangré, une PV VIH doit régulièrement faire des analyses de CD4 pour savoir si le traitement qu’il subit est efficace. Mais le problème est que dans les officines, le coût varie entre 4 000 et 15 000 francs. C’est donc en bouée de sauvetage que le cytomètre de la coalition pour la promotion des personnes vivant avec le VIH arrive, et espérons que d’ici là, cette structure trouvera une assistance afin de rendre cet examen continuellement gratuit.

Kader Traoré

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !