Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Traitement du cancer du sein : L’immunothérapie comme approche thérapeutique - 21/06/2007 - L'Observateur - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Suite à notre article de la rubrique "carnet de santé" sur le cancer de sein, Siaka Sy, naturothérapeute à Ouagadougou apporte ici une contribution portant sur l’aspect traitement de cette maladie. Nous avons le plaisir de vous informer que nous avons lu avec un grand intérêt l’article sur le cancer du sein paru sous la rubrique carnet de santé du mardi 5 juin 2007. L’opportunité de cet article ne fait aucun doute, dans la mesure ou le cancer du sein est un grand problème de santé public comme tous les cancers en général.

Nous voulons apporter une contribution sur l’intérêt et l’importance de l’immunothérapie comme approche thérapeutique du cancer du sein que le Dr Charlemagne Ouédraogo a évoqué dans l’article. Mais tout d’abord, qu’est ce que le cancer, pour comprendre la problématique du traitement et surtout la place de l’immunothérapie. Le cancer est caractérisé par une prolifération anarchique de cellules anormales. Chez un adulte en bonne santé, des millions de cellules se développent, se divisent et meurent chaque jour pour remplacer les cellules usées, ou réparer les lésions.

Ce processus est étroitement contrôlé. Dès lors que le matériel génétique d’une cellule est endommagé du fait des radicaux libres, elle commence à se multiplier d’une manière anarchique. Avec le temps, ces cellules s’accumulent et forment des tumeurs, qui peuvent créer des problèmes dans l’organisme. Les tumeurs peuvent envahir et détruire les tissus proches. Certaines tumeurs sécrètent des hormones ou enzymes qui vont interrompre les fonctions normales de l’organisme. Au fur et à mesure que les tumeurs se développent, elles développent un réseau de vaisseaux sanguin pour se nourrir. Elles commencent à priver les cellules saines de nutriments essentiels. Eventuellement, des cellules peuvent se détacher de la tumeur et s’étendre à d’autres parties de l’organisme où elles vont établir des colonies de tumeurs.

Cette extension du cancer s’appelle métastase. L’objectif des traitements conventionnels actuels que sont la chimiothérapie et la radiothérapie, vise la destruction des cellules cancéreuses. Ils sont reconnus non seulement pour leurs effets secondaires, mais particulièrement la non sélectivité de leurs actions. La non sélectivité, c’est le fait qu’ils ne font pas la différence entre les cellules saines et les cellules cancéreuses. L’immunothérapie est une approche de la destruction sélective.

En effet, le système immunitaire de par sa fonction, est le plus à même de faire la différence entre une cellule normale (saine) et une cellule anormale (cancéreuse). Une cellule anormale doit être reconnue comme un corps étranger et à ce titre combattue et détruite par le système immunitaire. Parce qu’un système immunitaire efficace est capable de faire cette sélectivité recherchée, on comprend l’importance de l’immunothérapie. L’immunothérapie n’est rien d’autre que toute approche permettant de restaurer le système immunitaire pour lui permettre d’atteindre l’objectif de la destruction sélective des cellules cancéreuses. L’immunothérapie est pour ainsi dire, la nouvelle vision thérapeutique en cancérologie. Il faut savoir que deux approches permettent la sélectivité dans le traitement des cancers : l’immunothérapie et l’inhibition du NF-Kappa B.

L’Immunothérapie restaure le système immunitaire

Il faut savoir d’abord que le cancer est une maladie dite immunosuppressive. C’est-à-dire que les cellules cancéreuses se développent généralement lorsque le système immunitaire est affaibli pour diverses raisons (déficience nutritionnelle, stress oxydatif,... etc.) Dès lors que le système immunitaire est affaibli, il n’y a plus de réponse immunitaire cellulaire. Rappelons que le système immunitaire lui-même, naturellement chargé de la défense de l’organisme contre tout corps étranger, peut être utilisé comme agent thérapeutique contre le cancer. Ainsi, dès lors qu’il s’agit de cancer, le système immunitaire doit être considéré comme un élément clé.

Dans ce contexte l’immunothérapie (c’est tout traitement ou approche spécifiquement conçu pour soutenir, renforcer, restaurer un fonctionnement optimal du système immunitaire), peut permettre à l’organisme de contrôler et d’inverser le cancer sans les effets secondaires liés aux traitements conventionnels que sont la chimiothérapie et la radiothérapie. En clair l’immunothérapie utilise le système immunitaire lui-même et son système de défense comme un puissant agent anti-cancer. Notez une chose, si l’on vit longtemps c’est dans une grande mesure parce que le système immunitaire démontre une superbe capacité à gérer les agressions quotidiennes (microbes, virus, bactéries, ...etc.) La bonne nouvelle est que le système immunitaire peut être régénéré à un seuil pratiquement optimal avec diverses substances comme le glutathion, la N-acétyl cystéine, super oxydase dismutase, l’AHCC, le Maitake ...etc. Ces substances restaurent le système immunitaire par la production des globules blancs qui constituent la première ligne de défense immunitaire.

"Une frappe chirurgicale"

Elles stimulent la multiplication des lymphocytes (Helper T1 par exemple) nécessaires au développement d’une réponse immunitaire cellulaire forte et pour que les lymphocytes tueurs soient capables de détruire les cellules indésirables comme les cellules cancéreuses ou les cellules infectées par des virus. Ainsi, il est possible par la supplémentation d’augmenter les niveaux de glutathion, d’inverser l’affaiblissement du système immunitaire qui intervient avec le vieillissement. Ces substances stimulent les réponses des "T-Helper1". Ces réponses sont la norme et éradiquent systématiquement les cellules cancéreuses et les microbes si le taux de glutathion et ses protéines redox sont bons.

La stimulation de la réponse des TH-1 est au cœur des nouveaux médicaments pour vaincre les malignités, les sérieuses infections et l’affaiblissement du système immunitaire. Le Dr Harry Demopoulos a mis au point une approche thérapeutique contre le cancer en permettant une frappe chirurgicale des cellules cancéreuses par l’inhibition du facteur nucléaire Kappa B (NF- Kappa B). Le NF-Kappa B est un activateur de la transcription de gènes. Des études ont effectivement démontré que la sur-expression du NF- Kappa B favorisait la transcription de gènes qui entre autre :

  • Stimulent la croissance des cellules cancéreuses,
  • Favorisent l’angiogénèse ou la néo-vascularisation des tumeurs,
  • Protègent les cellules cancéreuses contre l’apoptose. D’où l’importance vitale du contrôle du NF-Kappa B pour un traitement efficace ciblé des cancers qui ont pratiquement en commun ce facteur.

Le NF-Kappa B favorisait selon le Dr Demopoulos en aval l’expression de 144 gènes impliqués dans pratiquement l’émergence non seulement des cancers mais de diverses pathologies très préoccupantes de nos jours. Le facteur nucléaire kappa B est par ailleurs essentiel pour l’émergence de diverses autres pathologies (dégénérations maculaires de la rétine, les complications cardiovasculaires du diabète, les crises cardiaques, accidents cardiovasculaires, maladies d’Alzheimer, de Parkinson, les hépatites virales, les maladies du foie, ...etc.).

Le traitement cible, la nouvelle vision thérapeutique du cancer

A l‘heure actuelle tout le monde est d’accord sur le fait que l’idéal dans la lutte contre le cancer, c’est de détruire les cellules cancéreuses sans toucher aux cellules saines. C’est pourquoi on parle de traitement ciblé. Le facteur nucléaire kappa B qui favorise la transcription de gènes et qui aident spécifiquement au développement de la cellule cancéreuse est une cible de choix. Inhiber le facteur nucléaire Kappa B, c’est priver la cellule cancéreuse d’éléments vitaux pour son développement et sa croissance. A partir du contrôle efficace du facteur nucléaire Kappa B on peut maintenant parler de traitement ciblé du cancer et bien d’autres maladies chroniques comme l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires, les complications du diabète, ...etc. Ainsi le traitement ciblé ou destruction sélective, c’est d’abord d’une part le contrôle ou l’inhibition du NF-Kappa B reconnue favoriser la transcription de gène pour la croissance des cellules cancéreuses, l’angiogénèse ou la néo-vascularisation, les gènes anti-apoptose(qui font que la cellule cancéreuse est immortelle) qui sont les équations majeures à résoudre en matière de cancer, et d’autre part la restauration de la réponse immunitaire cellulaire par la stimulation des Th-1(cellules spécifiques de défense capables de détruire les cellules cancéreuses, les cellules infectées par le VIH...etc.).

Avec l’immunothérapie, on peut parler de retour à la normale. C’est parce qu’il n’y a pas une réponse immunitaire cellulaire que les cellules cancéreuses se développent tranquillement. L’approche thérapeutique par l’immunothérapie permet de restaurer le système immunitaire et lui permettre de fonctionner de manière optimale. Dès lors que le système immunitaire est restauré, il va jouer son rôle qui est de détruire tous les corps étrangers dont les cellules cancéreuses qui sont des cellules anormales. L’immunothérapie est largement utilisée actuellement aux USA et au Japon avec des résultats très satisfaisant. Au Japon, l’AHCC qui est un extrait de champignons hybrides a fait ses preuves.

Le glutathion thérapeutique, l’AHCC, le Maitake, la SOD sont des substances que des études scientifiques et essais cliniques ont démontré leurs capacités à restaurer les fonctions naturelles de destruction des corps étrangers. Des études ont démontré que le glutathion peroxydase est au cœur de la protection intracellulaire contre les dommages des radicaux libres. Ce sont précisément ces dommages des radicaux libres qui font qu’une cellule normale devient anormale. Or le cancer, rappelons-le, c’est la prolifération anarchique de cellules anormales. Restaurer des taux normaux de glutathion intracellulaire devient une arme de prévention et de lutte contre le cancer. Le glutathion entre dans la nouvelle vision thérapeutique du cancer, pour sa capacité à inhiber le facteur nucléaire Kappa B et à stimuler le système immunitaire qui devient capable de reconnaître, attaquer et détruire, les tumeurs et cellules cancéreuses sans dégâts collatéraux, et avec moins d’effets secondaires.

Par l’immunothérapie, on restaure le système immunitaire et on l’utilise comme agent thérapeutique. Le traitement ciblé du cancer règle deux problèmes majeurs fondamentaux : d’une part la neutralisation du NF-Kappa B qui favorise le développement et la croissance des cellules cancéreuses, et d’autre part la restauration de l’immunité cellulaire capable de détruire les cellules cancéreuses. Rappelons que la recherche est par ailleurs arrivée à la conclusion que lutter contre l’angiogénèse est une approche de traitement cibler qui consiste à "couper les vivres" à la tumeur. C’est par l’angiogénèse (neo-vascularisation) que la tumeur développe un réseau de vaisseaux pour s’alimenter. Inhiber le NF-Kappa B participe à cette autre approche thérapeutique en bloquant la transcription de gênes qui favorise cette vascularisation.

Le 28 avril 2006, nous avons présenté au staff de cancérologie de l’hôpital Yalgado une communication sur le thème : "Le traitement ciblé du cancer du Dr Harry Demopoulos avec le Glutathion". Le Dr Harry Demopoulos a fait beaucoup de recherches sur l’importance et la place de la supplémentation en glutathion. Rappelons que le glutathion est une substance naturellement produite par l’organisme et dont, la déficience entraîne une baisse de l’immunité qui favorise le développement des cellules cancéreuses. Beaucoup de recherches actuelles ont démontré la place du glutathion dans la restauration et la stimulation du système immunitaire. Nous pensons que les lecteurs sauront que l’immunothérapie, la nouvelle vision thérapeutique des cancers consiste à utiliser le système immunitaire comme agent thérapeutique, pour atteindre l’objectif de l’indispensable sélectivité thérapeutique. La non sélectivité est une limite reconnue des traitements actuels.

Sy Siaka

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !