Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le SIDA, l'excision et promotion de la planification familiale - 20/07/2007 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les activités du Programme de prévention du VIH.-SIDA et d'appui à la santé de la reproduction (Prévisar) ont été officiellement lancées par le secrétaire permanent du Conseil national de lutte contre le SIDA et les IST, Joseph André Tiendrébéogo, jeudi 19 juillet 2007 à Ouagadougou. Le Programme de prévention du VIH-SIDA et d'appui à la santé de la reproduction (Prévisar), lancé solennellement le jeudi 19 juillet 2007 par le secrétaire permanent du Conseil national de lutte contre le SIDA et les IST, Joseph André Tiendrébéogo, vise à réduire les taux de mortalité infantile et de prévalence du VIH SIDA et à améliorer la santé maternelle. Il mènera des activités dans les domaines de la planification familiale, la lutte contre la pratique de l'excision et la prévention du VIH-SIDA et des IST. D'une durée de 4 ans (2007-2010), Prévisar s'inscrit dans le cadre des stratégies nationales du gouvernement burkinabè.

Il entend renforcer les actions déjà en cours en ce qui concerne un meilleur espacement des naissances, une meilleure santé reproductive des femmes à travers l'abandon de la pratique de l'excision et la réduction de la transmission du VIH et des IST. Il est la suite logique du précédent programme (Promaco III) financé par la coopération allemande qui a pris fin en décembre 2006, après 16 ans d'activités dans la prévention du VIH-SIDA et les IST. Prévisar a une couverture nationale pour les trois volets.

Les activités nationales seront menées surtout à travers la promotion de produits pour la planification familiale (PF) et la prévention du VIH-SIDA. Des campagnes mass media (TV, radios nationale et locales), des mobilisations communautaires s'inscrivent au menu des activités nationales. Ces activités, à l'échelle nationale seront renforcées par des interventions de proximité, menées par l'Association Promaco et ses partenaires de terrain dans six régions. Il s'agit des régions du Centre, du Centre-Est, de l'Est, des Hauts-Bassins, du Plateau central et du Sud-Ouest. Ces régions ont été choisies sur la base des critères suivants : la présence de sites d'orpaillage ou de routiers, le niveau de prévalence de la pratique de l'excision, les besoins non satisfaits en planification familiale, la synergie avec d'autres programmes de la coopération allemande. Le secrétaire permanent du CNLS-IST, Joseph André Tiendrébéogo, s'est réjoui de l'appui renouvelé de la coopération allemande qui, à travers la KFW, a toujours su accompagner le Burkina Faso dans ses efforts de prévention du VIH-SIDA grâce à un appui constant au Projet de marketing social des condoms (Promaco). Il a réitéré sa reconnaissance à la République Fédérale d'Allemagne pour la confiance renouvelée à l'Association Promaco qui, avec Prévisar a élargi le champ de ses activités en intégrant à la lutte contre le VIH-SIDA, la planification familiale et la lutte contre la pratique de l'excision.

"En cet instant solennel de lancement des activités du Programme de prévention du VIH-SIDA et d'appui à la santé de la reproduction, je voudrais ici souligner l'importance que le gouvernement accorde à sa mise en œuvre en vue de contribuer davantage au bien-être de nos populations", a noté M. Tiendrébéogo. Et de poursuivre qu'il s'inscrit dans les grandes orientations politiques et stratégiques nationales.

De son côté, l'ambassadeur de la République Fédérale d'Allemagne au Burkina, Ulrich Hochschildt, a souligné que le gouvernement allemand a assuré le financement du Projet Promaco de 1994 à 2006 et a mis à sa disposition un montant de 13, 3 milliards de F CFA. "Nous sommes fiers de constater aujourd'hui que le projet a rempli honorablement sa mission. Il a en effet, mis à la disposition des populations des préservatifs masculins et féminins et réalisé des campagnes de communication et de sensibilisation pour le changement de comportement dans le domaine de la prévention du VIH-SIDA et des IST". C'est fort de cela que le gouvernement allemand a décidé de renouveler son engagement aux côtés du Burkina Faso à travers Prévisar estimé à 11,3 millions d'euros dont 9,5 millions fournis directement par la coopération allemande. Le président de conseil d'administration de l'Association Promaco, François Traoré, a reconnu que Prévisar constitue un défi que sa structure doit relever. Mais pour le réussir, elle aura besoin de l'appui des différentes parties prenantes.

Charles OUEDRAOGO

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !