Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la cécité au Burkina : Des soins gratuits pour les yeux malades - 08/11/2007 - Le pays - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Banque islamique de développement (BID), en collaboration avec le ministère de la Santé, à travers le Programme national de lutte contre la cécité et le concours de l'ONG tunisienne "Nadi Al-Bassar", organise du 4 au 10 novembre 2007, à Ouagadougou, la 2ème campagne médicale de lutte contre les cécités curables au Burkina. Le centre "Une vie meilleure" de la Croix-Rouge à Ouagadougou, dans le quartier Somgandé, grouille de monde depuis le 4 novembre 2007.

Des patients, pour la plupart des vieillards, défilent chaque jour en file indienne, non sans bousculades, dans l'espoir d'être les heureux bénéficiaires de l'opération gratuite de chirurgie de la cataracte et d'autres pathologies à l'origine de la cécité. Ce, grâce à l'organisation par la Banque islamique de développement (BID), en collaboration avec l'organisation non gouvernementale tunisienne "Nadi Al-Bassar" ("Club de la vue" en langue arabe) et le Programme national de lutte contre la cécité (PNLC) de la 2e campagne médicale de lutte contre les cécités curables au Burkina Faso.

L'importance de cette opération dont le coût est estimé à 25 millions de F CFA tient du fait que le Burkina figure parmi les pays de la sous-région ouest-africaine où la cécité constitue un problème de santé publique, a indiqué le représentant de la BID Ahmed Benali, avant de préciser qu'"une frange non négligeable de la population du Burkina est atteinte de cécité contribuant à l'aggravation du phénomène de la pauvreté en privant les ménages touchés par ce fléau de mains valides censés être génératrices de revenus". D'après les statistiques, près de 60% des aveugles recensés au Burkina sont des victimes de la cataracte qui, pourtant, est une pathologie curable.

Selon le chef de l'équipe médicale de la campagne, le Dr Abdelkader Daoud, la cataracte est une maladie due à l'âge. En effet, à partir d'un certain âge (autour de 50 ans), le cristallin vieillit et devient opaque, ne laissant plus passer la lumière au niveau de la rétine. L'intervention chirurgicale consiste donc à extraire le cristallin opaque pour le remplacer par un cristallin artificiel.

Les soins et interventions chirurgicales gratuitement offerts aux plus démunis, sans distinction de sexe, de religion... se déroulent de 8h à 20h jusqu'au 10 novembre 2007. Ce sont 7 médecins ophtalmologistes et 2 assistants médicaux tunisiens qui travaillent en coordination avec 5 techniciens du PNLC et le personnel d'appui du centre pour soulager près de 500 patients. La sélection des malades, ainsi que les premiers examens préparatoires sont notamment assurés par les médecins et techniciens locaux. Outre le volet humanitaire de cette initiative, le Dr Abdelkader Daoud a souligné l'aspect partage d'expériences entre les spécialistes de nos deux pays.

La BID, selon son représentant, est à sa 10e campagne du genre en faveur des pays membres de la région Afrique de l'Ouest. Elle entend consolider et étendre l'impact de ces actions en intégrant le volet formation des formateurs burkinabè aux techniques modernes de chirurgie de la cataracte par le canal de son programme de coopération technique.

L'ONG "Nadi Al-Bassar", créée en 1980, se présente comme la première organisation médicale bénévole en Tunisie et en Afrique. Elle mène de multiples activités en faveur de la protection de la vue.

Par Paul Kaboré (Collaborateur)

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !