Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Santé en Afrique de l’Ouest : deux nouveaux responsables à la tête de l’OOAS - 25/04/2008 - Le pays - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Depuis le 7 avril 2008, Dr Placido Montero Cardoso et Dr Jeanetta Koyah Johnson occupent officiellement les fonctions de directeur général et de directrice générale adjointe de l’Organisation Ouest- Africaine de la Santé (OOAS). Nommés en janvier 2008 par la conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO pour un mandat de quatre ans, les deux responsables remplacent Dr Kabba T. Joiner et Pr Moussa A. Maïga qui ont ouvert les portes de l’institution en 2000.

Créée en 1987 de par la volonté des chefs d’Etat de l’époque, l’OOAS est une agence spécialisée de la CEDEAO pour les questions de santé ; son siège est à Bobo Dioulasso. Elle est le résultat de la fusion entre l’Organisation de coordination et de coopération pour la lutte contre les grandes endémies (OCCGE) et la West african health community (WAHC).

La mission de l’OOAS est d’offrir le niveau le plus élevé en matière de prestation de soins de santé aux populations de la sous-région sur la base de l’harmonisation des politiques des Etats membres, de la mise en commun des ressources et de la coopération entre les Etats membres et les pays tiers, en vue de trouver collectivement et stratégiquement des solutions aux problèmes de santé de la sous-région.

L’OOAS focalise ses activités sur neuf domaines prioritaires identifiés par consensus en 1998, par les ministères de la Santé des pays membres : il s’agit du VIH/SIDA/IST/TB, du contrôle des épidémies, de la survie de l'enfant, du paludisme, de la nutrition, les médicaments et vaccins, la prévention de la cécité, la formation et le développement institutionnel.

A la passation officielle des charges, les différentes catégories du personnel de l’OOAS ont tenu à témoigner leurs sentiments à l’endroit des directeurs généraux sortants. Le personnel des services généraux et auxiliaires de l’OOAS a salué l’engagement des deux premiers responsables sortants dans le processus d’installation et de démarrage effectifs des activités de l’OOAS. Au-delà des aspects techniques, ils ont témoigné leurs gratitudes pour les conseils et l’assistance permanents dont ils ont bénéficié.

La reconnaissance des cadres

Les cadres, de leur côté, par la voix de leur représentant, ont aussi reconnu le grand mérite des fonctionnaires sortants. Grâce à leurs efforts soutenus, l’OOAS qui, au départ, a fonctionné avec seulement huit personnes et très peu de moyens, est aujourd’hui une institution solide qui a grandi en termes de personnel et d’infrastructures. A cela il faut ajouter les différents programmes exécutés ou en cours de réalisation, ainsi que les nombreux partenariats tissés qui constituent de grands acquis pour l’institution. Toutefois, le personnel cadre a tenu à évoquer les différentes difficultés rencontrées, et souhaité que la nouvelle équipe arrive à les surmonter. "L’OOAS est aujourd’hui ce que vous avez voulu qu’elle soit, et vous êtes comptables aussi bien de ses succès que de ses insuffisances", a déclaré Albert Diao, délégué des cadres de l’OOAS.

S’adressant au personnel, le directeur général sortant, le docteur Kabba Joiner, l'a remercié pour le soutien dont il a bénéficié durant son mandat, et ce, malgré les difficultés du démarrage de l’institution. A l’endroit des responsables entrants, Dr Joiner a insisté sur la haute qualité professionnelle de ses anciens collaborateurs et surtout l’esprit de discipline qu’il a constaté durant les huit ans passés à la tête de l’institution.

En prenant officiellement fonction, le docteur Placido Cardoso a rendu hommage à ses prédécesseurs qui, de son avis, ont abattu un travail gigantesque. Le nouveau directeur général a exhorté tout le personnel à plus de détermination pour relever les différents défis qui se posent à l’Organisation. Le secteur d’activité dans lequel l’OOAS est sollicité est très sensible : la santé. A défaut de résoudre tous les problèmes, Dr Cardoso a estimé qu’il faut faire montre d’ardeur au travail et de persévérance pour apporter la contribution de l’institution à la lutte pour le bien-être des populations de l’Afrique de l’Ouest.

Quelques jours avant leur prise de fonction officielle, les deux nouveaux fonctionnaires statutaires avaient rencontré l’ensemble du personnel dans le cadre d’une réunion de prise de contact afin de mieux connaître chaque travailleur et de partager avec le personnel leur vision de la conduite de l’institution. Et puis, au lendemain de leur installation, le tout nouveau directeur général et son adjointe ont effectué une tournée de prise de contact avec les principales autorités de la ville de Bobo Dioulasso qui abrite le siège de l’institution. Ainsi, le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, le maire de la commune de Bobo, le haut- commissaire de la province du Houet et les autorités militaires et paramilitaires ont chacun reçu les deux dirigeants. Unanimement, toutes les personnalités ont salué cette initiative et ont affirmé leur disponibilité à accompagner la nouvelle équipe.

Source : OOAS

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !