Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

3ème séminaire national du projet FORESA : chercheurs et praticiens de santé au chevet des patients tuberculeux - 08/10/2008 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Institut de Recherche des Sciences de la Santé (IRSS) et le Centre National de Recherche, Scientifiques et Technologiques (CNRST) organisent du 6 au 8 octobre 2008 à Bobo-Dioulasso, le 3ème séminaire national du projet Formation recherche action santé (FORESA). Une rencontre qui doit permettre aux professionnels de santé et chercheurs d’approfondir la réflexion et faire des propositions pour une meilleure prise en charge des patients tuberculeux.

“Une approche participative pour améliorer la qualité et l’accès aux soins de santé pour les patients tuberculeux au Burkina Faso”. C’est sous ce thème que se déroulent les travaux de ce séminaire national du projet FORESA, 3e du genre regroupant des chercheurs, responsables de programmes de santé et praticiens de santé.

La cérémonie d’ouverture a été l’occasion pour Seydou Traoré, directeur de la coordination et du contrôle statistique du CNRST, représentant le délégué général du CNRST, de rappeler les actions de recherches et leur structuration. Ce travail se fait, selon lui, à travers une coopération scientifique Nord-Sud sur fond de décentralisation. Il a aussi rappelé que la lutte contre la tuberculose se fait de façon concertée. A ce sujet, Seydou Traoré va saluer les initiatives déployées par le Burkina Faso qu’il a qualifiées “ d’originales ” en vue de l’amélioration de la qualité et l’accès aux soins de santé pour les malades chroniques en général et les tuberculeux en particulier.

Une démarche qui aurait pour avantage de “mettre en pratique le concept de résolution des problèmes de santé par les acteurs du système de santé ” et qui justifie la mise en œuvre du projet FORESA. Ce projet est une initiative conjointe qui alterne la recherche-action et implique un travail d’équipe de chercheurs, de responsables de programmes de santé, des responsables sanitaires aux niveaux intermédiaire et périphérique et des prestataires de soins de différents profils. Elle est le fruit du partenariat entre l’Ecole de santé publique (ESP), l’Université libre de Bruxelles (ULB) et les institutions de recherche et de formation, les programmes nationaux de lutte contre la tuberculose de quatre pays en Afrique de l’Ouest, à savoir Bénin, le Mali, le Burkina Faso et le Sénégal. Au Burkina, le projet ambitionne d’améliorer la qualité des soins délivrés aux patients tuberculeux en tenant compte de ses dimensions biologique, psychologique et socio-économique.

Il intervient précisément dans la région sanitaire du Plateau central en y couvrant trois districts sanitaires à savoir Boussé, Ziniaré et Zorgho et dans la région sanitaire du Centre-Est à travers les districts sanitaires de Zabré et de Wargaye. Pendant trois jours donc, les participants, au nombre d’une trentaine, vont se pencher sur les acquis et les insuffisances du projet, mais aussi faire des propositions de renforcement de la qualité des soins aux tuberculeux.

Le représentant du directeur général du CNRST tout comme le maire de la commune et le gouverneur de la région des Hauts-Bassins ont surtout insisté sur le partage d’expériences que revêt ce séminaire pour “ servir de base d’amélioration et de développement du système de santé au Burkina et même au-delà de la sous-région ”. En marge de l’ouverture des travaux, les officiels accompagnés des participants ont pu découvrir le laboratoire de l’Institut de recherche des sciences de la santé (IRSS) basé toujours à Bobo-Dioulasso dans ses différentes facettes. Un travail de recherche soutenu d’intérêt scientifique s’y déroule sur les moustiques et la nutrition.

Frédéric OUEDRAOGO

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !