Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le Sida : 2,8% de prévalence à Bobo-Dioulasso - 09/12/2008 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La ville de Bobo-Dioulasso a abrité, le 1er décembre 2008, les manifestations entrant dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA. Une caravane et la remise d’un mémorandum au gouverneur de la région des Hauts-Bassins ont été les principales activités de cette commémoration. La caravane a regroupé les différentes associations et structures impliquées dans la lutte contre le SIDA. Elle est partie de la place Tiefo-Amoro pour rejoindre le gouvernorat des Hauts-Bassins. Là-bas, les associations de lutte contre le SIDA ont remis un message au gouverneur des Hauts-Bassins, Pascal Temaï Bénon, un portant leurs préoccupations.

En recevant leur mémorandum, Pascal Bénon a invité les associations à ne pas baisser les bras car malgré les efforts consentis, les difficultés demeurent. Il s’agit notamment de la non gratuité des médicaments et des examens biologiques, la non disponibilité d’un médicament efficace et définitif contre le SIDA et l’insuffisance des ressources financières.

Ces problèmes ont fait dire à Suzanne Sidibé, chef d’antenne des Hauts-Bassins du CNLS/IST que “ le Burkina est toujours en situation d’épidémie généralisée au regard des données de l’ONUSIDA ”. Elle a précisé que la région des Hauts-Bassins présente une certaine préoccupation par rapport à l’infection à 1,7%. Dans la ville de Bobo-Dioulasso, il est de 2,8%, contre 1,6% au niveau national. “ Nous devons donc redoubler d’efforts surtout quand on sait que les femmes et les jeunes de 15 à 24 ans sont les plus exposés ”, a préconisé Suzanne Sidibé. Le gouverneur des Hauts-Bassins a ajouté pour sa part que des étapes restent encore à franchir et a invité les associations de lutte contre le Sida à faire sien cet adage africain qui dit : “ Le sommeil n’est pas l’arme de la victoire ”. La commémoration de la Journée mondiale de lutte contre la Sida à Bobo-Dioulasso s’est poursuivie à travers des tests gratuits de dépistage et des séances de sensibilisation à travers la ville.

Adaman DRABO

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !