Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre les fistules obstétricales : une campagne de réparation pour soulager des victimes - 08/07/2009 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Centre Médical avec Antenne chirurgicale (CMA) du secteur n°30 de Ouagadougou a abrité, samedi 4 juillet 2009, une cérémonie de lancement d'une campagne de réparation des fistules obstétricales. Initiée par l'association "Luciole pour le bien-être de la femme", la campagne va permettre à des femmes victimes de cette maladie de "l'ombre", de retrouver le sourire.

Geste salutaire que celui fait par l'association "Luciole pour le bien-être de la femme" le samedi 4 juillet 2009. En lançant la campagne de réparation des fistules obstétricales en cette matinée du 4 juillet, cette association ne sait peut-être pas à quel point ce geste plein d'humanisme est accueilli par le club des femmes professionnelles de carrières libérales et commerciales du Burkina qui lutte depuis plusieurs années déjà pour aider les femmes victimes de cette maladie de la honte. En effet, au cours de la cérémonie de lancement, un chèque de 5 millions de francs CFA a été remis symboliquement pour la prise en charge des femmes atteintes de fistules obstétricales. Des vivres et des pagnes d'une valeur d'un million ont été également remis au club des femmes professionnelles de carrières libérales et commerciales du Burkina Faso.

Les plus heureuses de cette matinée du 4 juillet 2009, ont été sans nul doute, Rasmata Kabré la présidente du club et son équipe, elles qui sont les principales bénéficiaires de ce geste salvateur au profit de leurs "protégées" que sont ces femmes fistuleuses hébergées au centre du club. Elles étaient d'ailleurs fortement représentées à cette cérémonie. Rasmata Kabré a donc dit sa gratitude à l'association "Luciole" pour son geste louable et souhaité que cet acte soit suivi d'autres. Beaucoup de femmes souffrent de cette maladie "honteuse" selon elle.

Nombreuses sont également les femmes qui ignorent l'existence des fistules obstétricales à l'entendre. C'est le cas de Mme Salimata Karabinta née Soré, directrice générale de Karatex qui a généreusement offert les pagnes. "Il y a seulement deux semaines que j'ai appris que des femmes souffrent de cette maladie. Ainsi, je n'ai pas hésité à contribuer modestement avec ces pagnes à aider ces femmes. Je m'engage à vous soutenir chaque fois qu'il me sera possible de le faire...", a-t-elle souligné. Le geste de l'association "Luciole" a été salué à sa juste valeur par le médecin-chef du district du secteur n°30, docteur Soutonoma Wilfried Ouédraogo. Un geste qualifié par celui-ci, "d'amour et de solidarité, de bel exemple de partenariat qui mérite l'attention de tous". Le CMA du secteur n°30, à l'en croire, à une solide expérience des interventions obstétricales grâce à l'existence d'un système de partage de coût s'appuyant, d'une part sur la contribution de nombreux acteurs locaux et, d'autre part, sur l'engagement des prestataires. "Ce dynamisme a fait l'objet d'attention de la part de l'association des femmes de profession libérale qui s'évertue au quotidien à réhabiliter ces femmes victimes de fistules obstétricales. Faute de moyens, nous nous sommes limités à des actions ponctuelles d'assistance mutuelle qui trouvent aujourd'hui un écho favorable auprès de l'association Luciole pour le bien-être de la femme.

Je salue donc ce partenariat exemplaire que nous scellons ce matin en présence des plus hautes autorités qui ont en charge la promotion de la femme...", a indiqué le médecin-chef du district.

Pour la ministre de la Promotion de la femme, Céline Yoda qui a présidé la cérémonie, deux millions de femmes dans le monde souffrent des fistules obstétricales dont les 3/4 sont en Afrique. Au Burkina Faso, elles sont des milliers à souffrir en silence de ce mal invalidant. "Sur 1000 femmes qui accouchent, 6 à 7 souffrent de fistules obstétricales avec une forte prévalence dans la région du Sahel...", a noté Céline Yoda. La maladie a des conséquences pour des milliers de femmes mais aussi pour des hommes selon Céline Yoda. Les femmes qui en souffrent sont, en effet marginalisées socialement et ne peuvent pas mener avec leurs époux, une vie normale de couple. "L'acte de solidarité que vous venez de poser est à saluer pour sa noblesse...", a laissé entendre Céline Yoda qui a promis le soutien de son département à l'association.

Tous les mots de reconnaissance traduits à l'endroit de l'association "Luciole" ont réjoui ses responsables qui, par la voix de leur vice-présidente, Haoua Aly née Kaboré, l'a dit à l'assistance. "Le chèque de 5 millions que nous remettons symboliquement aujourd'hui est le fruit du gala que nous avons organisé le 6 juin 2009 afin de collecter des fonds pour venir en aide aux femmes victimes de cette maladie...", a relevé la vice-présidente de Luciole qui a émis l'espoir que ce geste modeste puisse contribuer à soulager ces femmes de leurs souffrances.

Etienne NASSA

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !