Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Publications scientifiques

Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6411 - Novembre 2017 - pages 519-530

Docteur Georges Kinda Cardiopathies congénitales complexes : particularités nosologiques et de prise en charge à Ouagadougou, Burkina FasonoteEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Auteurs : G. Kinda, Y. Kambire, A. Thiam/Tall, L.V.A. Nebie, Z.J.E Bambara, K. Kologo, G.R.C. Millogo, S. J-B. Tougouma, N.V. Yameogo, L. Dao, A. Kaboré, S. Kaboret, K. Nagalo, L. Toguyeni/Tamini, P. Zabsonre - Burkina Faso


Résumé

Introduction : Si pour la plupart des cardiopathies congénitales la prise en charge est codifiée permettant une vie quasi normale, le sort des cardiopathies congénitales complexes reste difficile. L’étude de ces cardiopathies permettraient une réorganisation des services en vue d’améliorer leur prise en charge dans notre contexte. C’est pourquoi cette étude a été initiée afin de connaître les particularités nosologiques et de prise en charge de ces cardiopathies.
Méthodologie : Nous avons réalisé une étude prospective, transversale à visée descriptive à plusieurs passages sur quatre ans allant du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2015 concernant tous les cas de cardiopathies congénitales complexes admis en hospitalisation ou vu en consultation au Centre Hospitalier Universitaire Pédiatrique Charles de Gaule et dont le diagnostic a été posé à l’écho-Doppler cardiaque. Ainsi nous avons recensé 13 enfants porteurs de 15 types de cardiopathies congénitales complexes en 4 ans.
Résultats : L’âge moyen de nos patients était de 31,36 mois (2 ans et demi), le sex-ratio était de 0,85 et la majorité de nos patients était originaire des zones urbaines. La dyspnée, la toux et la cyanose, étaient au premier plan des motifs de consultation. Le retard staturo-pondéral était présent chez plus de 80% des patients. Le Ventricule Unique (VU) était au premier rang des cardiopathies congénitales complexes avec 6 cas soit 46,14% des enfants, suivi de la maladie vasculaire pulmonaire avec 4 cas soit 30,76%. Les autres anomalies retrouvées étaient le Ventricule Gauche à Double Issue (VGDI), le Tronc Artériel Commun (TAC), l’Atrésie Mitrale (AM), le Ventricule Droit à Double Issue (VDDI), la Transposition des Gros Vaisseaux (TGV) avec respectivement 1 cas soit 7,69%. Chacune de ces anomalies peut être isolée ou associée augmentant la complexité de la pathologie. Le traitement était essentiellement médical dans notre contexte, aucune structure ne s'intéresse à l'intervention chirurgicale de ces enfants nécessitant bien souvent une chirurgie palliative avec parfois un besoin de ré-intervention et l’évolution était marquée par de nombreuses complications dont les infections broncho-pulmonaires à répétition, l’insuffisance cardiaque, les Troubles Du Rythme (TDR) et l’hypertension Artérielle Pulmonaire (HTAP). La mortalité globale est très lourde, 4 cas de décès soit une mortalité globale de 30,76%.
Conclusion : Cette étude montre l’insuffisance de notre système de santé à prendre en charge convenablement les enfants atteints de cardiopathies congénitales complexes. D’où la nécessité de développer des initiatives pour le renforcement des plateaux techniques et l’amélioration des compétences des praticiens.

Summary
Complex congenital heart disease: nosological and management characteristics in Ouagadougou, Burkina Faso

Introduction: If for most congenital heart disease, management is codified allowing a near normal life, the fate of the complex congenital heart diseases remains difficult. The survey of these heart diseases would allow a reorganization of services to improve their management in our context. That is why this survey was initiated in order to know the nosological and management peculiarities.
Methodology: We carried out a prospective, cross-sectional descriptive survey with several passages over four years from January 1st, 2012 to December 31, 2015 concerning all cases of complex congenital heart diseases admitted to hospitalization or seen in consultation in the Pediatric University Teatching Hospital Charles de Gaulle (PUTH-CDG) and whose diagnosis was posed by the cardiac echo Doppler. Thus, we identified 13 children with 15 types of complex congenital heart diseases in 4 years.
Results: The average age of our patients was 31.36 months (2 ½ years), sex-ratio was 0.85 and the majority of our patients were from urban areas. Dyspnea, cough and cyanosis were at the forefront of the reasons for consultation. Thrive retardation was present in more than 80% of patients. Single ventricle (SV) was at the forefront of complex congenital heart disease with 6 cases or 46.14% of children, followed by pulmonary vascular disease with 4 cases or 30.76%. The other anomalies found were Double Outlet Left Ventricle (DOLV), Persistent Truncus Arteriosus (PTA), Mitral Atresia (MA), Double Outlet Right Ventricule (DORV), Transposition of the Great Vessels (TGV) with respectively 1 cases or 7.69%. Each of these anomalies can be isolated or associated, increasing the complexity of the pathology. Treatment was essentially medical in our context, no structure is interested in the surgical intervention of these children often requiring palliative surgery with sometimes a need for re-intervention and evolution was marked by many complications including repeated bronchial pulmonary infections, heart failure, Rhythm Disorders (RD) and Pulmonary Arterial Hypertension (PAH). Overall mortality is very heavy, 4 death cases or overall mortality of 30.76%.
Conclusion: This study shows the inadequacy of our health care system to adequately care for children with complex congenital heart disease. Hence the need to develop initiatives to strengthen technical plateaus and improve the skills of practitioners.

Cet article est actuellement coté note (3,3 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 564 fois, téléchargé 80 fois et évalué 4 fois. 6 commentaires ont été postés à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !