Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


Suivez-nous :


LES REVUES APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Mai 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2019
Consulter la revue


BIBLIOTHEQUE MEDICALE

E. Pilly : Maladies infectieuses et et tropicales - Plus d'informationsL'E PILLY (26e édition 2018) est l'ouvrage de référence français en Infectiologie. Ouvrage collégial du Collège des universitaires de Maladies Infectieuses et Tropicales (CMIT), cette 26e édition 2018 a été entièrement remise à jour et, pour la première fois, est en quadrichromie avec une maquette modernisée et une iconographie très riche et didactique... Plus d'informations


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Publications scientifiques

Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6510 - Octobre 2018 - pages 466-472

Contacter Docteur Kilea Franck Nazaire Garanet Devenir des enfants malnutris une année après l’éducation nutritionnelle dans le Centre d’Education Nutritionnelle de Kaya au Burkina Fasonote

Auteurs : F. Garanet, N. Sawadogo, A. Bayo, JB Sawadogo, JR Sawadogo - Burkina Faso


Résumé

Objectif : Cette étude avait pour objectif d’étudier le devenir des enfants malnutris une année après l’éducation nutritionnelle dans le centre d’éducation nutritionnelle du District Sanitaire de Kaya.
Patients et méthodes : Il s’agit d’une étude transversale. La population d’étude était constituée d’enfants malnutris ayant séjourné dans le Centre d’Education Nutritionnelle (CEN) du District Sanitaire de Kaya au cours de l’année 2014. Nous avons utilisé la régression logistique pour identifier les facteurs associés à l'état nutritionnel après la sortie au centre. Le seuil de 0,05 a été considéré significatif.
Résultats : Au total 135 enfants ont été inclus dans notre étude. Nous avons enregistré cinq cas de décès et 30 enfants n’ont pas été retrouvés. Parmi les 100 enfants retrouvés une année après la sortie du CEN, nous avons noté une rechute dans la malnutrition dans 15 % des cas. Egalement, 48% des enfants avaient reçu des aliments avant l'âge de 6 mois. Le sexe masculin représentait 44% des cas. Soixante-cinq pour cent (65%) des enfants avait reçu du colostrum à la naissance. Quant à la vaccination 16% n’étaient pas à jour de leur vaccin et 40% avait un poids de naissance inférieur à 2500 grammes.
En analyse univariée, les enfants allaités au sein jusqu’à 6 mois étaient protégés contre une rechute de malnutrition après leur sortie du CEN (OR = 0,057, P-value = 0,007 et IC [0,01-0,46]). La prise de colostrum à la naissance était un facteur protecteur contre la malnutrition (OR = 0,14, P-value = 0,002 et IC [0,41-0,49]), les enfants nés à domicile avaient 4 fois plus de risque de faire une rechute par rapport aux enfants nés dans un centre de santé (OR = 4,57, P-value = 0.009 et IC [1,45-14,37]). Le faible poids à la naissance inférieur à 2500 grammes était associé à la rechute dans la malnutrition après la sortie au CEN. En analyse multivariée, seul le faible poids de naissance était significativement associé à la malnutrition (OR = 4,9 P-value = 0,019 et IC [1,29-18,65]).
Conclusion : La situation nutritionnelle une année après l’éducation nutritionnelle est critique et mérite une attention particulière de la part des différentes institutions qui interviennent dans l'amélioration des conditions de vie des ménages et de la survie des enfants. Aussi, il faut un suivi continu pour renforcer les connaissances des mères.

Summary
Becoming of malnourished children one year after nutritional education in the Centre for Nutritional Education in Kaya, Burkina Faso

Objective: To examine the outcome of malnourished children one year after nutrition education in the Kaya District Sanitary Education Center (SEC).
Patients and methods: This is a cross-sectional study. The study population consisted of malnourished children who had resided at the Kaya District Sanitary Education Center during 2014. We used logistic regression to identify factors associated with nutritional status after the exit in the center. The threshold of 0.05 was considered significant.
Results: A total of 135 children were included in our study. We recorded five deaths and 30 children were not found. Among 100 children found one year after the release of SEC, we noted a relapse in malnutrition in 15% of cases. Also, 48% of children received food before 6 months of age. Males accounted for 44% of cases and 65% of children received colostrum at birth. As for the vaccination, 16% was not up to date with their vaccine and 40% had a birth weight of less than 2500 grams.
In univariate analysis, breastfed children up to 6 months were protected against relapse into malnutrition after leaving CEN (OR = 0.057, P-value = 0.007 and IC [0.01-0, 46]). Taking colostrum at birth was a protective factor against malnutrition (OR = 0.14, P-value = 0.002 and IC [0.41-0.49]), children born at home were 4 times more likely to relapse compared to children born in a health center (OR = 4.57, P-value = 0.009 and IC [1.45-14.37]). Low birth weight of less than 2500 grams was associated with relapse into malnutrition after discharge at CEN. In multivariate analysis, only low birth weight was significantly associated with malnutrition (OR = 4.9 P-value = 0.019 and IC [1.29-18.65]).
Conclusion: The nutritional situation one year after nutrition education is critical and deserves special attention from the different institutions involved in improving the living conditions of households and child survival. Also, continuous monitoring is needed to strengthen the mothers' knowledge.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 808 fois, téléchargé 3 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 66ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !