Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Publications scientifiques

Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6609 - Août/Septembre 2019 - pages 440-448

Contacter Docteur Serge Anselme Ki Epidémiologie des maladies professionnelles déclarées à la CNSS de 2007 à 2017 au Burkina Fasonote

Auteurs : S.A. Ki, L. Kafando - Burkina Faso


Résumé

Objectifs : Cette étude se proposait de mieux connaître les déclarations de maladies professionnelles afin de contribuer à l’amélioration de la prévention.
Matériel et méthode : Nous avons réalisé une étude transversale à visée descriptive des dossiers de maladies professionnelles déclarées à la CNSS entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2017. Les données recueillies ont porté pour l’essentiel sur les données socio-professionnelles, le type de risque, la circonstance de découverte année de survenue, la qualification du médecin et la structure impliquées dans le diagnostic des maladies professionnelles, les données cliniques et paracliniques, l’avis de reconnaissance en maladie professionnelle.
Résultats : Nous avons recensé 35 dossiers de maladies professionnelles. Les victimes étaient âgées de 28 à 69 ans avec une moyenne de 43,97 (± 9,86) ans. La maladie professionnelle touchait majoritairement les ouvriers non-qualifiés (86,66%), de sexe masculin (80%), travaillant dans le secteur d’activité des biens et service et de l’industrie des fibres et textiles (28,57% respectivement) et ayant une ancienneté professionnelle variant de 1 à 35 ans avec une moyenne de 12,33 (± 9,57) ans. Les risques chimiques (42,86%) ont été les plus fréquents. Ils étaient suivis par les risques physiques (manutention manuelle de charges lourdes 22,86%, bruits lésionnels 20%) et les risques ergonomiques (gestes et postures de travail 14,29%). Les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) (34%), les broncho-pneumopathies professionnelles (28%), la surdité professionnelle (20%) et les dermatoses professionnelles (14%) étaient les principales maladies professionnelles retrouvées. La majorité des cas a été diagnostiquée au cours de consultations pour maladie (77,14%) par des médecins du travail des SST (31,50%). Les principaux examens paracliniques réalisés étaient le scanner du rachis (26,83%), l’exploration fonctionnelle respiratoire (21,95%), l’audiométrie (17,07%) et la radiographie pulmonaire (14,63%). Plus de la moitié des dossiers (60%) a abouti à une reconnaissance en maladies professionnelles indemnisables. En revanche, les TMS ont été faiblement reconnus (16,66%).
Conclusion : Cette étude a montré l’importance du risque chimique dans la survenue des maladies professionnelles. La déclaration des maladies professionnelles reste cependant faiblement effectuée. La faible implication des cliniciens, la faiblesse du plateau technique et des structures de prévention semblent constituer un obstacle au diagnostic des cas.

Summary
Epidemiology of occupational diseases reported to the CNSS from 2007 to 2017 in Burkina Faso: a retrospective descriptive study

Aim: This study proposed to better know the declarations of occupational diseases in order to contribute to the improvement of prevention.
Material and method: We conducted a cross-sectional descriptive study of occupational disease records reported to the CNSS between January 1st, 2007 and December 31st, 2017. The data collected focused mainly on socio-professional data, the type of risk, circumstance of discovery year of occurrence, the qualification of the doctor and the structure involved in the diagnosis of occupational diseases, clinical and paraclinical data, notice of recognition in occupational disease.
Results: We identified 35 cases of occupational diseases. The victims were 28 to 69 years old with an average of 43.97 (± 9.86) years. Most occupational diseases were unskilled workers (86.66%), male (80%), goods and services sector and fiber and textile industry (28.57% respectively). professional seniority varying from 1 to 35 years with an average of 12, 33 (± 9.57) years. Chemical risks (42.86%) were the most frequent. They were followed by physical hazards (manual handling of heavy loads 22.86%, lesional noises 20%) and ergonomic risks (gestures and postures of work 14.29%). MSDs (34%), occupational bronchopneumopathies (28%), occupational deafness (20%) and occupational dermatoses (14%) were the major occupational diseases found. The majority of cases were diagnosed during occupational disease consultations (77.14%) by occupational health physicians (31.50%). The main paraclinical examinations were performed with spinal CT (26.83%), respiratory functional exploration (21.95%), audiometry (17.07%) and chest x-ray (14.63%). More than half of the cases (60%) relate to recognition of compensable occupational diseases. On the other hand, MSDs were poorly recognized (16.66%).
Conclusion: This study showed the importance of chemical risk in the occurrence of occupational diseases. The declaration of occupational diseases, however, remains weak. The low involvement of clinicians, the weakness of the technical platform and prevention structures seem to be an obstacle to the diagnosis of cases.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 438 fois, téléchargé 3 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 66ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !