Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Makudjou Tenefopa : la doctoresse rêve de bébés - 03/02/2010 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le jeune médecin a soutenu une thèse de doctorat dans laquelle elle s’intéresse aux conditions d’accueil réservées aux nouveaux-nés. Jeune, enthousiaste et rigoureuse. La jeune fille de 25 ans à peine, est un produit de l’université des montagnes (Udm) où elle aura passé huit années d’études en médecine. Huit années au terme desquelles, Makudjou Tenefopa a soutenu mardi dernier, sa thèse de doctorat sur «l’évaluation de la prise en charge des nouveaux nés en salle de naissance, dans une maternité de niveau I.»

Un long moment d’exposé et d’explications sur les conditions dans lesquelles un nouveau né devrait être soumis, quelques instants après sa naissance. La candidate, pour illustrer son argumentation, s’est appesantie sur le cas de l’hôpital de Nkolndongo, où elle aura effectué ses différents stages professionnels. L’un des sous thèmes ayant marqué le jour de sa soutenance fut la réanimation d’un bébé qui perd connaissance dès la sortie du sein de sa mère. C’est d’ailleurs celui-ci qui lui vaudra les appréciations du jury.
Une soutenance qui a donné lieu à un long exposé qui n’a pas laissé les cinq membres du jury sur leur soif. Ils ont en effet tous dit leur satisfaction du traitement de ce thème que certains camarades ont estimé trop complexe d’ailleurs. De fait, aborder un sujet pareil par la candidate a été considéré comme une audace à laquelle s’associe beaucoup de courage, selon le Pr Koki Ndombo, président du jury.

Parcours

A travers son travail, la jeune étudiante a expliqué les conditions dans lesquelles les nouveaux nés sont soumis dans la salle d’accouchement. Elle s’en est plutôt bien sortie vu qu’elle a décroché, à la fin de son exposé la mention Bien et une note de 65/100.
C’est en 2002 que, après l’obtention de son baccalauréat en série D, la jeune femme présente le concours d’entrée à la faculté de médecine de l’université des montagnes. Après huit années d’étude et de sacerdoce comme le souligne Dr. Makudjou elle-même, l’heure est davantage au travail, et à l’abnégation.

Candidate de la 3ème promotion de la fac de médecine de l’Udm, cette jeune fille enthousiaste ne compte pas s’arrêter au niveau du doctorat. Son leitmotiv, c’est : «faire mieux qu’avant, aller loin et plus loin encore». Et afin de faire mieux en perfectionnant ses qualités de médecin, la jeune fille passe quotidiennement son temps dans un hôpital de la place. Un séjour qui lui permettra de mieux asseoir ses qualités de médecin.

«Huit ans après comme le pense la plupart des camarades de promotion, on ne peut que parler de satisfaction extrême» relève-t-elle. Mais à partir du moment où sa note lui est proclamée et qu’elle ressente une sorte de liberté, cette jeune célibataire dit avoir commencé à penser à sa spécialisation, qui ne devrait pas durer dans tous les cas.

Merlin Tondji (stagiaire)

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !