Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Cancer du col de l’utérus : près de 20.000 vaccins disponibles - 22/03/2010 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La trouvaille a été présentée par des chercheurs de l’université de Genève, vendredi dernier,à Yaoundé. Au classement des cancers les plus fréquents chez les femmes dans les pays en voie de développement, celui du col de l’utérus arrive en tête. Vendredi dernier, au Centre hospitalier universitaire de Yaoundé (CHU), des chercheurs de l’université de Genève ont présenté les avancées de la recherche visant à lutter contre cette maladie. Le vaccin Gardasil a été présenté comme la première méthode de prévention au cours d’une conférence sur le thème : « lutte contre le cancer du col utérin : l’implication du CHU de Yaoundé. »

Dans la plupart des pays africains, le cancer du col de l’utérus est un problème de santé publique. Au Cameroun, 1.200 femmes souffrent de ce cancer, et la moitié risque d’en mourir. Un taux de mortalité dû au manque de prévention comparé aux pays développés.

La stratégie de sensibilisation est en passe de connaître quelques modifications. Jusqu’à présent, selon Pierre Vassilakos, pathologiste à l’université de Genève, l’on a fait qu’examiner le col et procéder au traitement dans les cas où le test est positif. Avec l’appui des nouvelles technologies, le test HPV (Human Papilloma virus), en cours de validation en Chine et en Inde sera introduit au Cameroun, dans le cadre d’un partenariat entre l’Université de Genève et le Centre hospitalier universitaire de Yaoundé (CHU). Le vaccin reste cependant une des valeurs sûres pour faire reculer le cancer du col utérin au Cameroun. Son nom : vaccin Gardasil.

Actuellement, 19.200 doses sont disponibles, et seront administrées à des filles âgées de 9 à 13 ans. « Le vaccin se fait avant l’âge de 15 ans, pour les filles encore vierges. Les rapports sexuels étant un des facteurs à risque de ce cancer, il faut se faire vacciner avant l’activité sexuelle, c’est-à-dire avant le contact avec le virus, car ce n’est que dans ces cas qu’il est véritablement efficace », a expliqué Pierre Vassilakos. A l’âge adulte, ces jeunes filles auront moins de chance d’être malades. Seulement, il existe quelques barrières à la disponibilité de ce vaccin au Cameroun. D’abord, le prix, souvent élevé pour les pays en voie de développement. Autre frein à l’usage du vaccin de l’avis des chercheurs, ce vaccin ne couvre que 70% des cas de cancer. D’où la priorité accordée au dépistage. Cette méthode de détection reste boudée par certaines femmes, à cause d’obstacles psychologiques ou religieux.

Monica NKODO

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !