Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Paludisme : le diagnostic rapide déjà appliqué - 01/06/2010 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Certaines formations hospitalières privées de Douala peuvent déjà identifier cette maladie sur leur patient en quelques minutes. Hôpital catholique de Logpom ce lundi matin. Plusieurs patients sont regroupés dans la salle d’attente. Après avoir acheté le carnet, ceux-ci se dirigent vers une salle où trône, au milieu, un petit appareil appelé Cyscope, qui sert à dépister, en quelques minutes, les malades souffrant de paludisme. A peine le malade est testé, moins de cinq minutes après, on lui donne son diagnostic. « Vous souffrez du paludisme », lui assène alors l’infirmière.

Selon le Dr Etien, en service dans cette formation hospitalière, le Cyscope a beaucoup amélioré le visage de l’hôpital catholique de Logpom. « Ça fait bientôt deux ans que nous avons acquis cet appareil. Le Cyscope nous donne entièrement satisfaction. Il réduit le temps de travail et permet de lire rapidement les résultats du malade », révèle le Dr Etien.

Depuis plusieurs mois, en effet, ce dispositif est utilisé par quelques structures hospitalières privées dans la capitale économique à l’instar de l’hôpital catholique de Logpom ou encore de Padre Pio à Akwa-nord. A en croire le Dr Léopold Gustave Lehman, chercheur à l’université de Douala, le Cyscope est un microscope portable à fluorescence pouvant fonctionner aussi avec des piles, pour le diagnostic ultra rapide du paludisme et de la tuberculose. « Avant, la goutte épaisse était la technique standard pour effectuer le test du paludisme. On prélevait le sang du malade, on le faisait sécher, on le colorait pour le sécher encore après. C’est après toutes ces étapes qu’on observait au microscope ordinaire à la lumière blanche. Cette opération prenait beaucoup de temps. Avec le Cyscope, on prélève le sang, on le met sur une lame spéciale, on le recouvre d’une mamelle et on observe deux minutes après au microscope à fluorescence. En moins de cinq minutes, le diagnostic est connu », confie le Dr Léopold Gustave Lehman. Outre le paludisme, le Cyscope détecte aussi les filaires dans le sang, les amibes, les œufs d’ascaris pour les parasites intestinaux ou encore le bacille de Koch pour la tuberculose.

Eric Vincent FOMO

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !