Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Dr André Omgbwa Eballe : le daltonisme touche plus les hommes - 29/09/2010 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

D’après l’ophtalmologue, ce sexisme de la maladie est la conséquence de la localisation chromosomique des gènes impliqués dans la perception colorée. Comment définissez-vous le daltonisme ?

Le daltonisme est une maladie héréditaire qui se caractérise par l'impossibilité de percevoir une ou plusieurs couleurs. Le daltonisme, du nom du chimiste anglais l'ayant mis en évidence, John Dalton, est bien souvent réduit à une incapacité à distinguer le rouge et le vert. Au lieu du rouge et/ou du vert, selon le cas, ils perçoivent des nuances de gris que de longues années d'expériences ont servi à associer au bon feu dans le cadre de la circulation routière. Autre souci quotidien que peuvent rencontrer les daltoniens : réussir à savoir si un appareil électrique est en marche ou pas. En effet, les diodes indicatrices sont le plus souvent rouges et vertes (rouge pour indiquer l'état de veille ou d’arrêt de l'appareil, vert pour indiquer l'état de marche). Les dames qui se maquillent le matin éprouvent des difficultés à identifier leur rouge à lèvre.

Concrètement, comment se manifeste cette affection ?

Normalement, la sensation colorée est l'impression que fait sur l'œil la lumière diffusée par le corps. Il s'agit donc d'une interprétation faite par le cerveau du rayonnement lumineux reçu par l'œil. Cette sensation étant le résultat de trois facteurs : la tonalité, la luminosité et la saturation. Au niveau de la rétine, ce sont les cellules visuelles appelées «cônes» qui sont responsables de la vision des couleurs. Nous rencontrons très rarement les daltoniens dans notre pratique courante, mais nous rencontrons plus souvent des sujets ayant des troubles acquis de la vision des couleurs, dans le cadre de certaines maladies du nerf optique et des voies optiques ou de la rétine.

Est-ce à dire que certains métiers sont par conséquent proscrits aux daltoniens ?

Evidement. Le daltonisme peut poser de réels soucis dans l'orientation professionnelle, d'où l'intérêt de dépister le daltonisme le plus tôt possible pour que l'enfant sache ce qu'il peut faire ou pas. Ainsi, le daltonisme est une contre-indication pour de nombreux métiers: Métiers des transports, du textile et de l'imprimerie, de la peinture et de la photographie, du cinéma et de la télévision ainsi que certaines spécialités médicales (chirurgie par exemple). Néanmoins, la capacité d'adaptation des daltoniens est telle qu'il est possible pour eux de vivre leur passion malgré leur handicap.

Y a-t-il des personnes plus à risques que d’autres ?

Le daltonisme touche surtout les hommes. Ce sexisme de la maladie est la conséquence de la localisation chromosomique des gènes impliqués dans la perception colorée : deux d'entre eux, les gènes codant les pigments rouge et vert, se situent sur le chromosome sexuel X que les hommes n'ont qu'en un seul exemplaire, à la différence des femmes qui l'on en deux exemplaires. L'absence de ce gène sur ce chromosome chez l'homme est donc fortement exprimée par un trouble de la vision des couleurs.

Peut-on soigner cette maladie ?

Cette maladie n'évolue pas et ne peut pas non plus se soigner. Les daltoniens apprennent à vivre avec leur handicap et développent d'autres référents pour compenser leur non perception d'une couleur.

Propos recueillies par Guy Hyacinthe Owona (Stagiaire)

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !