Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

AVC : l’hôpital général s'ouvre au public - 31/10/2010 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pour la 8e Journée mondiale de lutte, des dépistages gratuits des facteurs de risque et sensibilisation des populations ont été organisés jeudi et vendredi derniers. Marie M. 78 ans est venue ce jeudi matin à l’hôpital général subir quelques examens. A son âge, elle trouve normal de profiter des dépistages des facteurs de risques et consultations gratuites initiées par l’hôpital général de Douala et liées aux Journées portes ouvertes sur les accidents vasculaires cérébraux (AVC) dont la 8e journée mondiale de lutte se célèbre tous les 29 octobre. A côté d’elle, un jeune homme d’une trentaine d’années est également venu pour les mêmes raisons. Mais selon lui, il croit avoir ressenti quelques signes d’alerte et voudrait avoir le cœur net.

Près de 300 hommes et femmes sont venus ce jour profiter de cette campagne de dépistage, et suivre les recommandations des neurologues et autres médecins. Dans la série d’actions organisées par l’hôpital général, il y a la sensibilisation des populations par les médecins spécialistes sur les facteurs de risques neurovasculaires, la marche et une table ronde avec l’association des victimes d’AVC. Et comme l’explique le Dr Mapoure Njankouo Yacouba, neurologue à l’hôpital général de Douala, les AVC sont la deuxième cause de mortalité dans le monde, un adulte sur six sera victime d’AVC. Au Cameroun, chez l’adulte, les AVC constituent la 2e cause de mortalité après le VIH/Sida. Selon lui, c’est une maladie qui évolue à bas bruit.

Donc, il est impératif que chacun sache reconnaître ses signes d’alerte afin de la prévenir. D’autant plus que les conséquences sont le plus souvent irréversibles. Comme signes d’alerte, il y a les troubles de l’audition, et de la parole, la perte de la vision d’un œil, petite faiblesse du côté droit, des maux de tête inhabituels. « Si une personne ou vous-même présente ces signes, il faut l’orienter dans un centre spécialisé », indique le neurologue. Toujours d’après lui, une bonne prise en charge gérée dans les 72 heures qui suivent l’attaque diminue la mortalité de 30%. La prévention des AVC se fait aussi en évitant la consommation excessive d’alcool, de tabac. Enfin, il faudra privilégier une alimentation pauvre en graisse et sucre. Manger plus de légumes, de fruits, pratiquer du sport une fois par semaine pendant 30 minutes.

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !