Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Dr David Mindja Eko : Le goitre peut devenir un cancer ; Une alimentation pauvre en iode expose à la maladie, selon cet otorhinolaryngologiste. Qu'appelle-t-on goitre? - 23/03/2011 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le goitre est une hypertrophie, c'est-à-dire une augmentation de volume d'une petite glande qui se trouve au niveau de la face antérieure du cou, appelée thyroïde. Cette glande secrète des hormones thyroïdiennes qui servent au fonctionnement de base de l'organisme. Lorsque cette glande augmente de volume, on parle de goitre. Il faut savoir que cette glande thyroïde peut augmenter de volume et fonctionner normalement ou anormalement. Il y a deux manières de fonctionner anormalement: Elle fonctionne trop, on parle d'hyperthyroïdie ; elle fonctionne peu, on parle d'hypothyroïdie.

Dans ce cas, comment sait-on qu'il s'agit d'un goitre?

Le volume ou le poids normal d'une glande thyroïde est de 30 grammes. A partir du moment où on commence à avoir une petite excroissance au niveau du cou, on parle d'hypertrophie.

Quelles sont les manifestations cliniques?

Un goitre se manifeste par un gonflement de la région antérieure du cou. Quand le volume augmente, il bloque le passage de l'air et des aliments. On peut avoir des difficultés respiratoires (une dyspnée), une gêne à la déglutition (dysphagie), l'aphasie quand c'est complètement bloqué. Il s'agit là de problèmes liés au volume.
Il y a d'autres problèmes qui vont être liés au fonctionnement de base. Une hyperthyroïdie va entraîner un hyperfonctionnement du métabolisme de base : la personne aura des problèmes de sommeil, des palpitations cardiaques, des réveils en sursaut, globes oculaires volumineux, sera hyperémotive, plus ou moins euphorique. Les différentes phases d'évolution d'un goitre: Risque de compression, d'hyperfonctionnement, d'hypofonctionnement et de cancérisation.

Qu'est-ce qui provoque ce gonflement?

Il n'y a pas de causes bien précises. Les personnes ayant une alimentation pauvre en iode ont une fréquence élevée en goitre. Il y a aussi des gens qui consomment des sels iodés et qui développent quand même cette hypertrophie. De même, les radiations, par exemple trop de radios effectuées sur une femme enceinte, peuvent faire que l'enfant développe un goitre. Tout ce qui est mauvais rayonnement peut entraîner un goitre.

Y a-t-il des personnes plus à risques que d'autres?

C'est une maladie qui peut toucher tout le monde. Toutefois, on a constaté que c'est plus fréquent chez les dames. Soit trois à quatre femmes pour un homme.

Quel peut-être le traitement?

Le traitement est proposé en fonction de l'évolution et de la cause du goitre. Dans le cas d'une hyperthyroïdie, il existe des produits pour baisser la quantité de thyroïdes. Dans le cas d'une hypothyroïdie, on va donner les produits de substitution pour augmenter la quantité d'iode. Il arrive des fois que c'est un seul côté qui gonfle. Si c'est le cas, on l'enlève par chirurgie. Il peut arriver qu'on enlève tout. Dans ce cas, on va mettre la personne sous un traitement substitutif à vie, c'est-à-dire, lui donner des hormones thyroïdiennes à vie.

Propos recueillis par Patricia Ngo Ngouem

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !