Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Dr Jean Thomas Bikoy : La prévention est la clé de la santé des populations - 16/05/2011 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le secrétaire permanent adjoint du groupe technique central du Pev analyse la question de la vaccination au Cameroun.Quelles sont les maladies cibles du Programme national de vaccination (Pev) ?

Il y a la tuberculose, la poliomyélite, la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la fièvre jaune, la rougeole, l’hépatite, la méningite. Mais nous entendons évidemment élargir cette couverture vaccinale à d’autres maladies dans les prochaines années.

Ce qui veut dire que toutes les maladies ne sont pas encore couvertes…

Ecoutez cette couverture est déjà nationale. Elle concerne l’ensemble des aires de santé du pays. Et nous ne pouvons fonctionner qu’avec les moyens dont nous disposons et donc qui sont mis à notre disposition par l’Etat et les partenaires au développement. Mais il y a aussi la notion de santé publique. L’idée étant de toucher le maximum de populations et de commencer par les maladies les plus répandues. Mais comme je l’ai dit, la couverture vaccinale se fait de façon progressive.

Avec sa structure actuelle et avec ses moyens de l’heure, le Pev peut-il efficacement adresser la question de la vaccination sur l’ensemble du territoire national ?

Je le pense sincèrement. Et c’est pour cela qu’au quotidien nous déployons de grands efforts.

Il y a quelques mois vous avez réuni des députés de la Nation pour un plaidoyer en faveur de l’augmentation des moyens dont le Pev dispose. Ce qui veut quand même dire qu’au fond, il y a des insuffisances…

Nous avons en effet organisé cette activité et je puis même vous dire que ce plaidoyer se fait à tous les niveaux des instances décisionnelles de l’Etat, afin que le Pev dispose de plus de ressources et même que la vaccination au Cameroun bénéficie de plus d’attention parce que comme vous le savez, prévenir vaut mieux que guérir. Et je peux même dire que pour un pays comme le nôtre qui ne dispose pas de ressources illimitées, la prévention est la clé de la santé des populations. Elle est beaucoup moins coûteuse que la guérison. Nous sommes écoutés dans notre plaidoyer. Et nous devrions aboutir au plus tard en 2013, à une loi allant dans ce sens.

Et quid du Fonds de vaccination dont vous n’avez cessé de demander la mise sur pied depuis quelques années?

Nous renouvelons notre appel pour la mise sur pieds de ce Fonds et attendons que les pouvoirs publics y accordent une suite favorable pour que la vaccination soit pérenne dans notre pays.

Propos recueillis par S. D. B.

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !