Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Dr Mambo Maka : La conjonctivite est aussi causée par l'herpès - 08/06/2011 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Mal soignée, cette maladie peut aboutir à la perte de la vue, selon ce médecin en service au ministère de la Santé publique. Comment définissez-vous la conjonctivite, communément appelé «Apollo» ?

La conjonctivite est tout simplement une inflammation de la conjonctive de l'œil. Elle peut être due à des agents extérieurs, c'est-à-dire à des microbes tels les bactéries, les virus.

Quels sont les facteurs à l'origine de cette maladie?

Pour les conjonctivites bactériennes, elles sont en règle générale provoquées par les staphylocoques et les pneumocoques chez les adultes. Chez les enfants, surtout chez les nourrissons, on peut avoir des conjonctivites précoces 5 à 10 jours après la naissance, transmisses par la mère. Il s'agit des gonocoques et du chlamydia capable d'entraîner beaucoup de complications telles le décollement de la rétine de l'œil, étant donné que ces gènes ne sont pas à la place où ils doivent être. Sur le plan viral, on a surtout les adénovirus qui peuvent être soignés. Sans oublier l'herpès. Dans la conjonctivite d'origine allergique, on a les fumées, la poussière, etc.

Comment se manifeste-t-elle ?

La première chose qu'on remarque, c'est un œil rouge, cliniquement appelé hyperhémie, et parfois le gonflement de l'œil que l'on appelle œdème. Le patient se plaint surtout d'une sensation de sable dans les yeux. En plus de cela, il a peur de la lumière (photophobie). Ces signes peuvent varier selon les causes.
Pour la conjonctivite d'origine bactérienne, on a surtout une suppuration (saleté de couleur jaunâtre qui sort des yeux), suivi du gonflement des paupières. Par contre, dans une conjonctivite virale, on a l'œil qui est moins enflé, il y a très peu de sécrétions, il n'y a pas de suppuration, sauf qu'on a les mêmes sensations désagréables de gène dans l'œil. Pour la conjonctivite allergique, comparée aux deux autres, elle est en règle générale bilatérale c'est-à-dire qu'elle attaque les deux yeux. En dehors de ces trois cas, on peut aussi avoir des conjonctivites mycosiques.

Comment traiter une conjonctivite ?

Le traitement sera fonction de l'éthologie. S'il s'agit d'une conjonctivite bactérienne, le traitement sera un antibiotique local dont un collyre, et il faudra pratiquer des soins locaux comme nettoyer l'œil. Dans ce cas, le sérum physiologique est assez indiqué. En ce qui concerne la virale, le problème se pose sur la nature hermétique de la maladie. S'il s'agit de l'herpès, on sera obligé de mettre un collyre antiviral en soignant l'herpès de façon spécifique. Et dans le cas de l'allergique, on fait recours à un antiallergique qu'on met sur le plan local comme collyre, et on y ajoute aussi parfois un traitement à boire. En règle générale pour les allergies, il faut rechercher les allergènes en emmenant le malade à éviter tout contact.

Cette maladie peut-elle entraîner des complications ?

On peut assister à des résistances aux antibiotiques, un traitement mal fait ou encore non précocement institué peut causer des complications du genre où une conjonctivite unilatérale devient bilatérale. On peut arriver à des surinfections des parties de l'œil qui peuvent entraîner des complications très graves comme la perte de la vue, nécessitant l'intervention d'un ophtalmologue. Mais en règle générale, cette maladie évolue normalement sous traitement.

Que faire pour ne pas la contracter ?

Il faut d'abord éviter de porter les mains aux yeux quel qu'en soit les cas. Au besoin, les irriguer (lavage à beaucoup d'eau), et éviter ensuite tout contact avec les malades et toutes sortes d'allergènes comme le sable, la fumée, produits toxiques, etc.

Mélanie Ambombo Tsala (Stagiaire)

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !