Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Dr Charlotte Tchieche : L’asthme peut être héréditaire - 20/07/2011 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pneumologue à l’hôpital Laquintinie de Douala, elle évoque les complications qu’entraîne une crise d’asthme.

Qu’est ce que l’asthme ?

L’asthme est une maladie qui atteint les bronches. Elle survient à la suite d’une réduction du calibre des bronches qui empêche le malade de respirer normalement. Ce dernier peut très bien inspirer, mais l’expiration de l’air sort difficilement parce que le calibre du tuyau qui envoi l’air dans les poumons est réduit.

Quels sont les facteurs déclencheurs de cette maladie ?

Elle a plusieurs origines. L’asthme peut-être héréditaire ou multifactoriel. Lorsque vous avez eu un parent asthmatique, vous avez de fortes chances de faire de l’asthme. A côté de cela, ce sont des maladies qui peuvent être déclenchés par certains allergènes qui sont de plusieurs ordres (des acariens, d’origine alimentaire, la poussière de maison, etc.)

Comment se manifeste-t-elle ?

Nous avons par exemple une dyspnée sifflante (gène respiratoire) qui empêche le malade de rejeter l’air qu’il a inspiré. A ce moment cela crée un petit bruit tel qu’un sifflement chez certains patients. Ils diront qu’ils ont une sensation d’étouffement qui survient surtout dans la nuit. C’est parfois en plein sommeil qu’ils sont réveillés brusquement. Cette dyspnée sifflante s’accompagne d’une toux qui peut-être non productive au départ et ensuite productive. Et s’il y a une infection qui a déclenché l’asthme, on peut avoir d’autres signes telle que la fièvre, mais pas de manière constante puisqu’elle n’est pas toujours présente. Par contre, lorsque les bronches sont trop serrées, elles peuvent entraîner la mort par suffocation.

Que doit-on faire face à un malade en pleine crise ?

Il faut utiliser le bronchodilatateur avant de le conduire à l’hôpital. L’asthme n’est pas une affection qu’on manage au quartier. Lorsque le patient est en face d’un personnel médical et qu’il dispose de son bronchodilatateur, cela veut tout simplement dire que c’est un asthmatique connu.

Comment se traite cette maladie ?

Deux traitements existent : celui de la crise et d’entretien. Le traitement de la crise d’asthme consiste à permettre aux patients au plus vite de retrouver un état respiratoire acceptable. Et le traitement de fond permet à ce dernier à long terme d’avoir une meilleure qualité de vie sur le plan respiratoire. Ce qui passe par la prescription et l’utilisation des bronchodilatateurs et les corticoïdes. De plus en plus, ce sont des corticoïdes inhalés qui sont conseillés.

Propos recueillis par Aristide Ekambi

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !