Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Le bon usage du médicament à l’école - 24/10/2006 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

120 enseignants viennent d’être formés dans le cadre de la campagne organisée par Synergies africaines et les entreprises du médicament. Formés pendant trois jours aux différents moyens d’introduire " le bon usage du médicament " dans les programmes des élèves des cours moyens I et II, des enseignants ont reçu leurs parchemins samedi dernier au cours d’une cérémonie présidée par Jean Stéphane Biatcha, secrétaire exécutif des Synergies africaines contre le sida et les souffrances.

En collaboration avec les ministères de la Santé publique et de l’Education de base, l’association des premières dames d’Afrique a organisé ce séminaire dans l’objectif de favoriser l’adoption et le maintien de bonnes pratiques dans l’usage des médicaments chez les enfants. La formation, qui s’est déroulée les 14, 15 et 21 octobre derniers, s’est achevée par l’élaboration d’un plan d’enseignement, car cette campagne d’éducation ne doit en rien perturber les programmes scolaires. A partir du 1er novembre donc, " le bon usage du médicament " sera dispensé dans les salles de classe à travers des matières telles que les sciences, l’hygiène, la morale, la lecture et la production d’écrits.

Pour cette campagne qui est dans sa phase-pilote, la principale cible est constituée des enfants, scolarisés ou non, dans la tranche d’âge de 7 à 15 ans, soit une population de 10 000 enfants de la ville de Yaoundé. Selon le Dr Anne Esther Njom Nlend, coordinatrice du séminaire, les enfants ont été ciblés parce qu’ils sont encore modelables et peuvent être détournés de vieilles habitudes. "Ce n’est pas à la Faculté de médecine qu’on apprendra à un Camerounais à ne pas prendre les médicaments prescrits à un autre. Ce serait très difficile ", poursuit le Pr. Maurice Nkam, superviseur de la formation. Au cours des trois prochains mois, il s’agira pour les 120 enseignants formés d’expliquer à leurs élèves en des termes simples, comment, pourquoi et quand utiliser les médicaments et surtout où les trouver.

A travers des supports comme le livret du formateur, mon passeport pour la santé et une bande dessinée, les enseignements porteront sur trois grands chapitres : " Je suis malade ", " Je dois prendre les médicaments " et " Etre informé pour mieux soigner ". Et comme a tenu à le rappeler Jean Stéphane Biatcha, les manuels seront distribués gratuitement dans les quarante écoles primaires publiques et privées de la ville concernées par la phase -pilote.

Lancée le 6 octobre dernier grâce au partenariat Synergies africaines — Les entreprises du médicament, la campagne d’éducation sur le bon usage du médicament fait suite à l’appel de Chantal Biya, première dame du Cameroun, en mai 2005, en direction des industriels du médicament, pour lutter contre les médicaments contrefaits.

Jocelyne NDOUYOU-MOULIOM

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !