Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Garoua aura son hôpital de référence - 19/09/2011 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les études de faisabilité relatives à cet important projet ont été remises vendredi dernier au ministre de la Santé publique. Si la carte sanitaire de la capitale régionale du Nord a été progressivement étoffée au cours des dernières décennies, nombre de pathologies et d’interventions nécessitent encore des évacuations vers d’autres grandes villes de la partie sud du pays.

En réalité, c’est l’ensemble du grand septentrion (Extrême-Nord, Nord et Adamoua) qui reste encore, pour des cas sanitaires majeurs, tributaires de ces déplacements du côté austral, à la fois longs et éprouvants pour les patients. Pour y rémédier, le chef de l’Etat a instruit la conduite d’études de faisabilité, en vue du lancement de la construction d’un hôpital de référence à Garoua. Et vendredi dernier, ces études confiées à un consortium sud-coréen, ont été remises au Secrétaire d’Etat à la Santé Alim Hayatou, représentant le ministre de la Santé publique. La cérémonie, tenue dans la salle de conférences du Minsanté, a eu lieu en présence de Soo Won Lee le premier secrétaire à l’ambassade de Corée au Cameroun, chargé des affaires économiques et sociales et représentant l’ambassadeur de Corée du Sud.

Formation sanitaire polyvalente, l’hôpital de référence de Garoua disposera d’une capacité d’accueil de 292 lits dont 250 pour les cas d ‘hospitalisation. Entre son bloc opératoire, son bloc obstétrical, son centre de traitement neurologique ou encore ses 20 places de traitement ambulatoires, le Secrétaire d’Etat à la Santé publique insistera sur la qualité qui devrait être celle du plateau technique de cet établissement. Mais aussi sur la compétence des personnels qui y travailleront, puisque nombre de spécialistes devraient y apporter leur concours, à travers la signature de conventions avec d’autres établissements publics ou privés. Pour Alim Hayatou, il sera ainsi « possible de traiter l’ensemble des pathologies, sans s’en référer au grand sud ».

Mais surtout, l’hôpital de référence de Garoua sera l’un des premiers du genre, à avoir une vocation sous-régionale. En effet, en plus des patients des autres régions du septentrion qu’il va drainer, l’établissement pourra accueillir des cas en provenance de pays voisins, la région ayant des frontières avec le Nigéria, la Rca ou encore le Tchad. Selon le chef des études de faisabilité à Exim Bank de Corée qui va contribuer au financement du projet, le coût total des travaux s’élèvera à près de 38 milliards de F, dont plus des 2/3 issus d’un prêt de la Corée, via Exim Bank. La prochaine étape est d’ailleurs la signature par le Minepat, de la convention de prêt y relative. Ensuite, il faudra quelques 41 mois de travaux pour mener le projet à terme. L’hôpital de référence de Garoua pourra ainsi ouvrir ses portes d’ici 2015.

Eric ELOUGA

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !